End-eeun, ez-eeun : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
(Sémantique)
Ligne 1 : Ligne 1 :
L'adverbe composé ''ez-eeun'', ''end-eeun'', signifie 'tout droit, effectivement'.
+
L'adverbe composé ''ez-eeun'', ''end-eeun'' signifie 'tout droit, effectivement'.
  
  
Ligne 15 : Ligne 15 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (1) ||Va c'hear|| '''enn-dèon''' || eo.
+
| (1) ||Va ||c'hear|| '''enn-dèon''' || eo.
 
|-
 
|-
| ||[[POSS|mon]]<sup>[[2]]</sup> maison || [[end-eeun|vraiment]]|| [[COP|est]]
+
| ||[[POSS|mon]]<sup>[[2]]</sup>|| [[ker|maison]] || [[end-eeun|vraiment]]|| [[COP|est]]
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'C'est ma vraie maison.' || ''Ouessant'', [[Malgorn (1909)]]
 
|||colspan="4" | 'C'est ma vraie maison.' || ''Ouessant'', [[Malgorn (1909)]]
Ligne 28 : Ligne 28 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (2) ||skañv || '''end-eeun'''|| eo || an hini||e oa ||evit kouezhañ warne.
+
| (2) ||Skañv || '''end-eeun'''|| eo || an hini||e oa ||evit kouezhañ warne.
 
|-
 
|-
||| léger ||effectivement || est || [[art|le]] [[hini|celui]] || [[R]] [[COP|était]] || [[evit|pour]] [[kouezhañ|tomber]] [[war|sur]].[[pronom incorporé|eux]]
+
||| [[skañv|léger]] ||effectivement || [[COP|est]] || [[art|le]] [[hini|celui]] || [[R]] [[COP|était]] || [[evit|pour]] [[kouezhañ|tomber]] [[war|sur]].[[pronom incorporé|eux]]
 
|-  
 
|-  
 
| ||colspan="4" |'Il était effectivement leste pour leur tomber dessus.', |||| ||''Standard'',  [[Ar Barzhig (1976)|Ar Barzhig (1976]]:19)
 
| ||colspan="4" |'Il était effectivement leste pour leur tomber dessus.', |||| ||''Standard'',  [[Ar Barzhig (1976)|Ar Barzhig (1976]]:19)

Version du 5 septembre 2019 à 15:06

L'adverbe composé ez-eeun, end-eeun signifie 'tout droit, effectivement'.


Morphologie

composition

L'adverbe complexe end-eeun est composé de façon transparente du préfixe en-, end-, e-, er-, ez- et de l'adjectif eeun 'droit', qui a aussi un usage d'adverbe (bale eeun 'marcher droit(ement)').


variation dialectale

Trépos (2001:§231) donne la forme cornouaillaise end-eeun. A Ouessant, la finale est clairement une nasale.


(1) Va c'hear enn-dèon eo.
mon2 maison vraiment est
'C'est ma vraie maison.' Ouessant, Malgorn (1909)

Sémantique

adverbe orienté vers le locuteur, 'effectivement'

(2) Skañv end-eeun eo an hini e oa evit kouezhañ warne.
léger effectivement est le celui R était pour tomber sur.eux
'Il était effectivement leste pour leur tomber dessus.', Standard, Ar Barzhig (1976:19)