Ed

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Le nom ed dénote le 'blé', et par extension aussi 'céréale'.


Morphologie

variation dialectale

La carte 186 de l'ALBB documente la variation dialectale de la traduction de (Le) blé (est mûr).


(2) Depegn eo pellaad ar zahadou id diouz ar voger ...
nécessaire est loin.-er le sac.ée.s blé de le1 mur
'Il est nécessaire d'éloigner les sacs de blé du mur ...'
L'Hôpital-Camfrout, Le Gall (1957:'depegn')


(3) Posupl 'vê id, 'vê trèt't. Cornouaillais de l'Est
Na posupl e vez ed, e vez tretet. Équivalent standardisé
C possible (R) est blé (R) est traité
'Même si c'est du blé, ils le traitent.' Bouzec & al. (2017:259)


singulatif

A Locronan, A-M. Louboutin (09/2015a) refuse le singulatif en -enn. Elle donne ed, mais refuse les formes en * edenn, * edennoù. Pour elle, ed ne signifie pas 'blé', mais uniquement 'céréales'. L'accord pluriel montre aussi que ed est pour elle un nom collectif.


(4) An ed n' int ket gouest da have gant an amzer fall.
le céréales ne'sont pas capable de mûrir avec le temps mauvais
'Les céréales ne peuvent pas mûrir à cause du mauvais temps'.
Locronan, A-M. Louboutin (09/2015a)


dérivation

Le nom ed peut être verbalisé (park edet-stank, /champ blé.é-serré/, 'champ où le blé est serré', Vallée 1980:XXI).

Le nom ed peut être adjectivisé (lec'h edus, /lieu blé.sfx/, 'lieu fertile en blé, Vallée 1980:XXII).


mots composés

Comme le composé français blé noir, ed-du dénote le 'sarrasin', qui n'est pas à proprement parler une sorte de blé. Le 'sarrasin' est cependant dénoté par les composés gwinizh-du ou ed-du (carte 300 de l'ALBB).


(5) Debriñ krampouezh ed-du ne ra ket Yann.
manger galettes blé-noir ne fait pas Yann
'Yann ne mange pas de galettes de sarrasin.' Stephens (1982:105)

Sémantique

répartition dialectale

Au début du XX°, le 'blé' est dénoté par des formes du nom ed sur quasiment toute la carte 186 de l'ALBB. En vannetais, on note cependant les formes empruntées blead et greñn. A l'Île d'Arz, Saint-Gildas-de-Rhuys, et Houat, on trouve les formes gunig, gunanch, gunieg, confirmées à Sarzeau.


(1) mar fôt t'iac'h dorneiñ men gunaic'h arhoac'h
si faut à.vous battre mon blé demain
'si vous voulez (bien) battre mon blé, demain.' Vannetais (Sarzeau), Ernault (1876-1878:233)


(2) huei a zou kaust ma em ës lakeit men ghunaic'h ar äl lair...
vous R est cause que 1SG a mis mon blé sur le aire
'Vous êtes cause que j'ai mis mon blé sur l'aire...' Vannetais (Sarzeau), Ernault (1876-1878:233)


ed vs. gwinizh

C'est le nom gwinizh qui apparaît spécifiquement pour la traduction de 'froment' (carte 300 de l'[[ALBB]). Il apparaît en concurrence sur cette carte uniquement dans certaines zones côtières du vannetais.

Pour 'blé, farine', A-M. Louboutin (09/2015a) à Locronan donne uniquement gwinizh. Le nom ed dénote pour elle les 'céréales' en général.