Dam-, dem-, dram-, stram-

De Arbres
(Redirigé depuis Dram-)
Aller à : Navigation, rechercher

Dam-, dem-, dram-, ou stram-, 'semi, quasi' est, devant un prédicat un préfixe qui marque la borne d'entrée dans une action ou un état. Devant un nom, c'est un préfixe atténuateur. C'est un préfixe a-perfectif car il implique une absence de borne de fin.


(1) Damverzout a ra bremañ ar c’housker furmoù all, maouezed peuzziwiskoc’h an eil re eget ar re all.
semi.remarquer R fait maintenant le dormeur formes autre femmes presque.déshabillé.plus le second que le ceux autre
'Le rêveur commence à remarquer d'autre formes, des femmes presque plus dénudées les unes que les autres.'
Standard, Drezen (1990:12)


Gros (1984:369) donne damskeud, 'vague perception'.

Goyat (2012:333) donne demaretet, 'presque arrêté'; demblega, 'plier à moitié'; demblên, 'presque plat', dembrest, 'presque prêt'; demdost, 'tout près'; demguzet, 'en partie caché'; demloued, 'en partie moisi', demzigor, 'entrouvert' et le nom demzell, 'coup d’œil rapide'.


Morphologie

variation dialectale

allomorphes

Il existe différents allomorphes de ce préfixe, avec une variation d'ordre dialectal. Le Bayon (1878:15) reporte l'alternance damsel ou dramsel, 'regard furtif, coup d’œil, œillade'. Deshayes (2003:36) reporte les formes dem- et dram- .

Goyat (2012:333) ne reporte que la forme /dɛm-/.


(5) Mez me oar demdost pea a houl an dud ganin.
mais moi sait pfx1.près quoi R1 demande le gens avec.moi
'Mais je devine ce que les gens me demandent.', Plozévet, Goyat (2012:341)


On trouve à Riec la forme stram-.


(2) Stramwelet 'meus ur glazer.
pfx-vu ai un lézard
'J'ai entr'aperçu un lézard.' Haut-cornouaillais (Rieg), Bouzeg (1986:VI)


A Sein, il est sous la forme dan- dans dandu, '(couleur) foncée' (ru-dandu, 'rouge foncé', Fagon & Riou 2015).

répartition dialectale

Gros (1984:369) pour le breton trégorrois et Goyat (2012:333) à Plozevet considèrent ce suffixe productif.


dam- vs. peuz-

Selon Favereau (1997:§230), le Poher utilise peus-, peuz- alors que les parlers de l'Ouest préfèrent dam-, dem-.

accentuation

L’accentuation en KLT tombe sur l’avant-dernière syllabe et montre avec les bisyllabiques que le préfixe dam- peut prendre l’accentuation de mot (DAMzu, Kervella 1947:§887).


composition interne

Selon Le Bayon (1878:15), dam- est lié à tamm, 'morceau, partie', d'où son sens diminutif. Il s'appuie sur des alternances.

  • dambrizein, tam prizein, 'priser peu, dédaigner'
  • damhouchein, dammouchein, tam kouchein, kousiein, 'chiffonner'


Selon Kervella (1947:§879,880), dam- est un composé des morphèmes de- et am-.

Il est plausible que, du moins sous sa forme dam, ce préfixe résulte de la grammaticalisation de l'adverbe homophone dam, qui marque aussi l'approximation.


mutations

Le préfixe dam- provoque une lénition sur la racine qui le suit.


(2) dambrest, damdost, damhlaz.
semi.prêt semi.près semi.bleu
'bientôt, tout près, bleuâtre.' Ar Merser (2009:95,96)


Une racine préfixée en dam- peut ensuite être verbalisée par dérivation.


(3) dambriz > [ dambriz ] iñ. Favereau (1993)
quasi.prix [ quasi.prix ] - er
'peu de prix > sous-estimer, sous évaluer.'


(4) damc'hleb > [ damc'hleb ] iñ. Favereau (1993)
quasi.mouillé [ quasi.mouillé ] - er
'humecté > humecter.'


Syntaxe

Dam- peut préfixer un prédicat verbal.


(1) damalaouriñ, damanavout, damblegañ damgoll.
mor.dorer semi.reconnaître semi.plier semi.perdre
'mordorer, (se) reconnaître à demi, plier à demi, perdre quelque peu.' Favereau (1993)


Dam- peut préfixer un prédicat adjectival.


(2) damc'houllo, damdouss damdeñval damguzh.
quasi.vide quasi.doux quasi.sombre quasi.caché
'à peu près vide, douceâtre, à peu près sombre, quelque peu caché.' Favereau (1993)


Dam- peut aussi préfixer un nom.


(3) dambaouez, damc'hoant damc'her damc'houloù.
quasi.arrêt quasi.envie quasi.mot quasi.lumière
'césure, velléité, allusion, pénombre.' Favereau (1993)

Sémantique

Dam- est ingressif lorsqu'il marque la borne d'entrée dans une action. Dam- est inchoatif lorsqu'il marque la borne d'entrée dans un état. Lorsqu'il préfixe un nom, dam- impose sémantiquement une minimisation des qualités du nom. Cet effet peut être péjoratif ou non. C'est un atténuateur.


Selon Kervella (1947:§885), le préfixe dam- peut se placer sur une échelle avec peuz- et le préfixe perfectif peur-.


(7) -----[----action----]-----

dam- < peuz- < peur-


minimiseur

Le préfixe dam- peut servir de minimiseur dans les contextes syntaxiques des items de polarité négative.


(1) Ma he-devoa klevet eun damhér bennag…
si 3SGF-avait entendu un pfx.mot quelconque
'Si elle avait entendu un demi-mot (la moindre parole).' Trégorrois, Gros (1984:372)

comparaisons

Le préfixe dam- apparaît dans des structures comparatives de résultat "presque" égal.


(1) Ma horvenn a zo en damliou gant homañ.
mon corsage R est en pfx.couleur avec celle.ci
'Mon corsage a presque la même couleur que celui-ci [celle-ci].' Trégorrois, Gros (1984:371)


  • Eur gwaz en damvent ganeoh …
'un homme à peu près de votre taille…', Trégorrois, Gros (1984:371)


dam- vs. ar-

Le préfixe dam- peut se retrouver en concurrence avec les préfixations en ar-, qui sont sémantiquement moins spécialisées.

Menard & Kadored (2001) donnent de telles équivalences dans les noms de couleurs, avec les synonymes damc'hell et arc'hell, damc'hlas et arc'hlas.

Diachronie et horizons comparatifs

Selon Deshayes (2003:36), le préfixe dam-, vient du brittonique *do ambi- par le vieux breton dam-, 'alentour de'. Il correspond au gallois dam-, 'autour' et à l’irlandais doimm-.

Gros (1984:369) considère que ce préfixe remonte au vieux breton et n'est plus productif en breton trégorrois.