Dizorden : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
(item de polarité négative)
 
Ligne 14 : Ligne 14 :
 
| (2) ||  N'eus ket pell || '''dizorden'''|| abaoe m'eo et ||an heol ||da gousked. || ''L'Hôpital-Camfrout'', [[Le Gall (1957)|Le Gall (1957]]:'dizorden')
 
| (2) ||  N'eus ket pell || '''dizorden'''|| abaoe m'eo et ||an heol ||da gousked. || ''L'Hôpital-Camfrout'', [[Le Gall (1957)|Le Gall (1957]]:'dizorden')
 
|-
 
|-
| || [[ne]]<sup>[[1]]</sup> [[E|est]] [[ket|pas]] [[pell|long]] || beaucoup || [[abaoe|depuis]] [[ma|que]]'[[COP|est]] [[mont|allé]]||[[art|le]] soleil || [[da|à]]<sup>[[1]]</sup> dormir
+
| || [[ne]]<sup>[[1]]</sup> [[E|est]] [[ket|pas]] [[pell|long]] || beaucoup || [[abaoe|depuis]] [[ma|que]]'[[COP|est]] [[mont|allé]]||[[art|le]] soleil || [[da|à]]<sup>[[1]]</sup> [[kousk|dormir]]
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'Il n'y a pas beaucoup de temps que le soleil est couché.'  
 
|||colspan="4" | 'Il n'y a pas beaucoup de temps que le soleil est couché.'  

Version actuelle en date du 14 octobre 2018 à 15:00

L'adverbe dizorden 'guère, pas beaucoup' est de "sens très voisin de celui de aotramant " ou nemeur (Le Gall 1957:'dizorden').


(1) Ne oa ket dizorden a dud er foar hirio. L'Hôpital-Camfrout, Le Gall (1957:'dizorden')
ne1 était pas beaucoup de1 gens dans.le foire aujourd'hui
'Il n'y avait pas beaucoup de monde à la foire aujourd'hui.'


(2) N'eus ket pell dizorden abaoe m'eo et an heol da gousked. L'Hôpital-Camfrout, Le Gall (1957:'dizorden')
ne1 est pas long beaucoup depuis que'est allé le soleil à1 dormir
'Il n'y a pas beaucoup de temps que le soleil est couché.'



Morphologie

répartition dialectale

Le Gall (1957) signale que l'adverbe et quantifieur negatif nemeur n'est pas utilisé à l'Hôpital-Camfrout, où cet adverbe dizorden lui fait concurrence.


Syntaxe

item de polarité négative

Dizorden dénote une grande quantité, comme kalz ou pautmat mais il semble restreint aux contextes négatifs. C'est, comme aotramant à l'Hôpital-Camfrout ou nemeur dans la plupart des autres dialectes, un item de polarité négative. L'équivalent français serait bézef, ou des masses; Il n'a y pas bézef de zef aujourdhui. (* Il y a bézef...).