Diwar : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
(provenance)
(29 révisions intermédiaires par 2 utilisateurs sont masquées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
La [[préposition]] ''diwar'' a des sens multiples ('d'après', 'de'...).
+
La [[préposition]] ''diwar'' a des sens multiples autour de la source, la provenance.
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (1)|| Kalz  ||o deus kriet ||'''diwar''' o aon.
+
| (1) || '''Diwar''' gizhier || ne deu ket|| a logod.|||||| ''Trégorrois (Perros-Guirrec)'', [[Konan (2017)|Konan (2017]]:'diwar')
|-
+
|-  
| ||[[kalz|beaucoup]] ||3PL [[kaout|a]] pleuré ||de [[POSS|leur]]<sup>[[2]]</sup> [[aon|peur]]
+
| || de<sup>[[1]]</sup> chats ||[[ne]]<sup>[[1]]</sup> [[dont|vient]] [[ket|pas]] || [[a|de]]<sup>[[1]]</sup> souris
|-
+
|-  
| || colspan="4" | 'Beaucoup ont pleuré de peur.'||||||||||||''Standard'', [[Chalm (2008)|Chalm (2008]]:R.1.2.3)
+
| ||colspan="4" | 'Les chiens ne font pas des chats.'
 
|}
 
|}
  
 
{| class="prettytable"
 
| (2)|| Ar plac'hig-se  ||zo ||'''diwarnout''' 'vat|| te n'out ket kap|| da nac'h honnezh.
 
|-
 
| ||[[art|le]] fille-[[DEM|là]]||[[zo|est]] || d'après.[[pronom incorporé|toi]] [[avat|mais]] || [[pfi|toi]] [[ne]] [[COP|es]] [[ket|pas]] [[kap|cap]] ||[[da|de]] nier [[DEM|celle.là]]
 
|-
 
| || colspan="4" | 'Cette gamine tient de toi, sûr, tu ne peux pas la renier.'
 
|-
 
| |||||| colspan="4" |''Standard'', [[Ar Barzhig (1988)|Ar Barzhig (1988]]:36), cité dans [[Ledunois (2002)|Ledunois (2002]]:273)
 
|}
 
  
  
 
== Morphologie ==
 
== Morphologie ==
  
 +
=== composition ===
  
 
''Diwar'' est formé à partir d'un composé de la préposition ''[[war]]'' et du préfixe ''[[Prefixe di-|di-]]''.  
 
''Diwar'' est formé à partir d'un composé de la préposition ''[[war]]'' et du préfixe ''[[Prefixe di-|di-]]''.  
Ligne 29 : Ligne 20 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (1) ||'''Diàr''' || had
+
| (2) ||'''Diàr''' || had
 
|-
 
|-
 
| || de || semis
 
| || de || semis
Ligne 38 : Ligne 29 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(2)|| Sevel a ra || '''diàrnezhe''' frond c'hwek || an amzer nevez || o tivorenniñ.
+
|(3)|| Sevel a ra || '''diàrnezhe''' frond c'hwek || an amzer nevez || o tivorenniñ.
 
|-
 
|-
| || monter [[R]] [[ober|fait]] || de.[[pronom incorporé|eux]] odeur délicieux|| [[art|le]] temps nouveau || [[particule o|à]] [[di-|dé]].brouillard.er
+
| || [[sevel|monter]] [[R]] [[ober|fait]] || de.[[pronom incorporé|eux]] odeur délicieux|| [[art|le]] temps [[nevez|nouveau]] || [[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> [[di-|dé]].brouillard[[-iñ|-er]]
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'Monte d'eux l'odeur délicieuse du printemps qui s'éveille.'|||| ||''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:57)
 
|||colspan="4" | 'Monte d'eux l'odeur délicieuse du printemps qui s'éveille.'|||| ||''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:57)
Ligne 46 : Ligne 37 :
  
  
La [[préposition]] ''diwar'' déclenche parfois la mutation consonantique dite '[[1|adoucissante]]' (lénition).
+
=== mutation ===
 +
 
 +
La [[préposition]] ''diwar'' déclenche parfois la mutation consonantique dite '[[1|adoucissante]]' (lénition). Selon [[Merser (1963)|Merser (1963]]:§17), après ''diwar'', "souvent, on ne fait pas de mutation".
 +
 
  
 
* <font color=green>'''''diwar''' '''v'''rêmɑ̃''</font color=green>, 'à partir de maintenant', Tréguier (Plougrescant), [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012a]]:38)
 
* <font color=green>'''''diwar''' '''v'''rêmɑ̃''</font color=green>, 'à partir de maintenant', Tréguier (Plougrescant), [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012a]]:38)
 +
  
 
=== composés ===
 
=== composés ===
Ligne 56 : Ligne 51 :
 
''Diwar'' est assez productive pour former des prépositions complexes en s'adjoignant un substantif.
 
''Diwar'' est assez productive pour former des prépositions complexes en s'adjoignant un substantif.
  
Elle forme avec le substantif ''penn'', 'tête', la préposition complexe ''[[diwar-benn]]'', 'au sujet de'.
+
Elle forme avec le substantif ''[[penn]]'' 'tête', la préposition complexe ''[[diwar-benn]]'' 'au sujet de'.
On la trouve aussi dans ''[[diwar-dro]]'', 'd'auprès de' ou ''[[diwar-goust]]'', 'aux dépens de', ''[[diwar-bouez]]'', ''[[diwar-c'horre]]''...
+
On la trouve aussi dans ''[[diwar-dro]]'' 'd'auprès de' ou ''[[diwar-goust]]'' 'aux dépens de', ''[[diwar-bouez]]'', ''[[diwar-c'horre]]''...
  
  
 
== Sémantique ==
 
== Sémantique ==
  
Contrairement à ce que pourrait induire sa morphologie, ''diwar'' ne signifie pas le contraire de 'sur' (quelque chose comme 'loin de').  
+
Contrairement à ce que pourrait induire sa morphologie, ''diwar'' ne signifie pas le contraire de 'sur' (quelque chose comme 'loin de'). C'est une préposition de source, ou de provenance.
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(1)|| Gwelet e vez '''diàrnezhi''' || ar c’hornad-bro a-bezh,|| tre beta kornad al linennoù
+
| (1)|| Ar plac'hig-se  ||zo ||'''diwarnout''' 'vat|| te n'out ket kap|| da nac'h honnezh.
 
|-
 
|-
| || [[gwelout|vu]] [[R]] [[vez|est]] de.sur.[[pronom incorporé|elle]]|| [[art|le]] coin-pays [[a-bezh|en.entier]] || [[tre|tout-à-fait]] [[betek|jusqu’à]] coin [[art|le]] ligne[[-où (PL.)|s]]
+
| ||[[art|le]] [[plac'h|fille]].[[DIM]]-[[DEM|là]]||[[zo|est]] || d'après.[[pronom incorporé|toi]] [[avat|mais]] || [[pfi|toi]] [[ne]] [[COP|es]] [[ket|pas]] [[kap|cap]] ||[[da|de]]<sup>[[1]]</sup> nier [[DEM|celle.là]]
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'On voit de sur elle (la colline) le coin de pays en entier, jusqu’au coin de la ligne de front.'|||| ||||||||''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:218)
+
| || colspan="4" | 'Cette gamine tient de toi, sûr, tu ne peux pas la renier.'
 +
|-
 +
| |||||| colspan="4" |''Standard'', [[Ar Barzhig (1988)|Ar Barzhig (1988]]:36), cité dans [[Ledunois (2002)|Ledunois (2002]]:273)
 
|}
 
|}
  
Ligne 76 : Ligne 73 :
 
=== provenance ===
 
=== provenance ===
  
''Diwar'' peut marquer une notion dynamique de provenance.
+
''Diwar'' peut marquer une notion dynamique de provenance spatiale.
  
  
Ligne 93 : Ligne 90 :
 
| (3) || Ha c'hwi,|| ma flah bihan, ||ma 'ho pije ||gwelet ||an traou-ze,
 
| (3) || Ha c'hwi,|| ma flah bihan, ||ma 'ho pije ||gwelet ||an traou-ze,
 
|-  
 
|-  
| ||[[&|et]] [[pfi|vous]], ||[[POSS|mon]]<sup>[[2]]</sup> fille petit,|| [[ma|si]] 2PL [[kaout|aviez]] ||[[gwelout|vu]] ||[[art|le]] [[traoù|choses]]-[[DEM|là]],
+
| ||[[&|et]] [[pfi|vous]] ||[[POSS|mon]]<sup>[[2]]</sup> [[plac'h|fille]] [[bihan|petit]]|| [[ma|si]] 2PL [[kaout|aviez]] ||[[gwelout|vu]] ||[[art|le]] [[traoù|choses]]-[[DEM|là]]
 
|-  
 
|-  
 
| |||| e oa ||'''eet''' ar bleo ||'''diwar''' ho penn.
 
| |||| e oa ||'''eet''' ar bleo ||'''diwar''' ho penn.
 
|-  
 
|-  
| |||| [[R]] [[COP|était]]|| [[mont|allé]] [[art|le]] chevelure || de [[POSS|votre]]<sup>[[3]]</sup> tête
+
| |||| [[R]] [[COP|était]]|| [[mont|allé]] [[art|le]] [[blev|chevelure]] || de [[POSS|votre]]<sup>[[3]]</sup> [[penn|tête]]
 
|-
 
|-
 
||| colspan="4" | 'Et vous, ma petite fille, si vous aviez vu ces choses-là, vous auriez perdu (tous) vos cheveux.'
 
||| colspan="4" | 'Et vous, ma petite fille, si vous aviez vu ces choses-là, vous auriez perdu (tous) vos cheveux.'
Ligne 106 : Ligne 103 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (4) || An dra-se ||'zo serrapl ||'''diàr''' al loened.
+
| (4) || An dra-se ||'zo '''serrapl''' ||'''diàr''' al loened.
 
|-
 
|-
| || [[art|le]] chose-[[DEM|ci]] || [[zo|est]] atrapp.[[-abl|able]] ||[[diwar|de]] [[art|le]] bêtes
+
| || [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[tra|chose]]-[[DEM|ci]] || [[zo|est]] attrap.[[-abl|able]] ||de [[art|le]] bêtes
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'On peut attraper cela [des dartres] avec les bêtes.'  
+
|||colspan="4" | 'On peut attraper cela [des dartres] avec les bêtes.' ||||||''Haut-vannetais'', [[Louis (2015)|Louis (2015]]:29)
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
=== orientation dans l'espace ===
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
|(5)|| Gwelet e vez '''diàrnezhi''' || ar c’hornad-bro a-bezh,|| tre beta kornad al linennoù
 
|-
 
|-
|||||||||colspan="4" |''Haut-vannetais'', [[Louis (2015)|Louis (2015]]:29)
+
| || [[gwelout|vu]] [[R]] [[vez|est]] de.sur.[[pronom incorporé|elle]]|| [[art|le]] <sup>[[5]]</sup>coin-[[bro|pays]] [[a-bezh|en.entier]] || [[tre|tout-à-fait]] [[betek|jusqu’à]] coin.[[-ad|ée]] [[art|le]] ligne[[-où (PL.)|s]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'On voit de sur elle (la colline) le coin de pays en entier, jusqu’au coin de la ligne de front.'|||| ||||||||''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:218)
 
|}
 
|}
  
=== cause ===
 
  
Par extension, ''diwar'' peut introduire la cause.
+
=== du spatial au temporel, 'à partir de' ===
 +
 
 +
La sémantique de provenance est utilisée sur l'échelle temporelle pour produire 'à partir de (maintenant, demain, etc.)'.
 +
 
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(4)|| Honnez, tav || n'eo ket taget || '''diwar''' he hentañ gaou!
+
|(6)|| '''Diwar hiziv''' || e vo peoc’h, || en ti-mañ ||pelloc'h,|| a drugarez Doue.
 +
|-
 +
| || de [[hiziv|aujourd'hui]] ||[[R]]<sup>[[4]]</sup> [[COP|sera]] [[peoc'h|paix]] ||[[P.e|dans]].[[art|le]] [[ti|maison]]-[[DEM|ci]] ||[[pelloc'h|finalement]] || [[a|de]]<sup>[[1]]</sup> [[trugarez|merci]] Dieu
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'A partir d'aujourd'hui, grâce à Dieu, cette maison vivra finalement en paix.'
 +
|-
 +
|||||||||colspan="4" |[[Perrot (1943)|Perrot (1943]]:48)
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
| (7)||'''Diwar''' ||an devez-se || den ebet || ne guiteas || mui ar gêr.|||| ''Plouzane'', [[Briant-Cadiou (1998)|Briant-Cadiou (1998]]:202)
 +
|-
 +
| || de ||[[art|le]] jour-[[DEM|là]] ||personne [[ebet|aucun]] || [[ne]]<sup>[[1]]</sup> quitta || [[mui|plus]] [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[ker|foyer]]
 +
|-
 +
| || colspan="4" | 'A partir de ce jour là, plus personne ne quitta plus la maison.' 
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
=== de la provenance à la cause ===
 +
 
 +
Par extension, ''diwar'' peut aussi introduire la [[cause]].
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
|(1)|| Honnez, tav || n'eo ket taget || '''diwar''' he hentañ gaou!
 
|-
 
|-
 
| || [[DEM|celle-là]] [[atav|toujours]] || [[ne]] [[COP|est]] [[ket|pas]] blessé || par [[POSS|son]]<sup>[[2]]</sup> [[les numéraux ordinaux|premier]] mensonge
 
| || [[DEM|celle-là]] [[atav|toujours]] || [[ne]] [[COP|est]] [[ket|pas]] blessé || par [[POSS|son]]<sup>[[2]]</sup> [[les numéraux ordinaux|premier]] mensonge
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'Celle-là, tu sais, n'a pas été étranglée par son premier mensonge (elle est menteuse).'|||||| ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|Gros (1984]]:488)
 
|||colspan="4" | 'Celle-là, tu sais, n'a pas été étranglée par son premier mensonge (elle est menteuse).'|||||| ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|Gros (1984]]:488)
 +
|}
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
| (2)|| Kalz  ||o deus kriet ||'''diwar''' o aon.
 +
|-
 +
| ||[[kalz|beaucoup]] ||3PL [[kaout|a]] pleuré ||de [[POSS|leur]]<sup>[[2]]</sup> [[aon|peur]]
 +
|-
 +
| || colspan="4" | 'Beaucoup ont pleuré de peur.'||||||||||||''Standard'', [[Chalm (2008)|Chalm (2008]]:R.1.2.3)
 
|}
 
|}
  
Ligne 130 : Ligne 173 :
 
== Sélection ==
 
== Sélection ==
  
Avec le verbe ''komz'', on trouve des exemples avec la préposition complexe ''diwar-benn'', mais aussi avec la préposition simple ''diwar''.
+
Avec le verbe ''[[komz]]'', on trouve des exemples avec la préposition complexe ''diwar-benn'', mais aussi avec la préposition simple ''diwar''.
 
   
 
   
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (3) || Evidout-te, ||komzet ||'zo bet ||'''diwar da benn'''.
+
| (3) || Evidout-te, ||komzet ||'zo bet ||'''diwar'''||''' da benn'''.
 
|-  
 
|-  
| || [[evit|pour]].[[pronom incorporé|toi]]-[[écho|toi]] ||parlé ||[[R]] [[zo|est]] [[bet|été]] ||de [[POSS|ta]]<sup>[[1]]</sup> tête
+
| || [[evit|pour]].[[pronom incorporé|toi]]-[[écho|toi]] ||[[komz|parlé]] ||[[R]] [[zo|est]] [[bet|été]] ||de || [[POSS|ta]]<sup>[[1]]</sup> [[penn|tête]]
 
|-  
 
|-  
 
| || colspan="4" | 'Quant à toi, on a parlé de toi.' |||||||||| [[Jouitteau (2005/2010)|Jouitteau (2005]]:183)
 
| || colspan="4" | 'Quant à toi, on a parlé de toi.' |||||||||| [[Jouitteau (2005/2010)|Jouitteau (2005]]:183)
Ligne 145 : Ligne 188 :
 
| (4)|| Ne||gomz||'''diwar'''||mann.
 
| (4)|| Ne||gomz||'''diwar'''||mann.
 
|-
 
|-
|||  [[ne]] || parle ||de ||[[mann|zéro]]
+
|||  [[ne]]<sup>[[1]]</sup> || [[komz|parle]] ||de ||[[mann|zéro]]
 
|-  
 
|-  
| ||colspan="4" | 'Il parle de rien.' ||||||||||''Trégorrois'',|| [[Schafer (1995)|Schafer (1995]]:153)
+
| ||colspan="4" | 'Il ne parle de rien.' ||||||||||''Trégorrois'',|| [[Schafer (1995)|Schafer (1995]]:153)
 
|}
 
|}
  
Ligne 154 : Ligne 197 :
 
| (5)|| Eveshaet en deus ivez || peger bihan eo niver ar soudarded,|| hag e komz ||'''diàr''' ||kement-se.
 
| (5)|| Eveshaet en deus ivez || peger bihan eo niver ar soudarded,|| hag e komz ||'''diàr''' ||kement-se.
 
|-
 
|-
|||  remarqué 3SGM [[kaout|a]] [[ivez|aussi]]|| [[pegen|combien]] petit [[COP|est]] nombre [[art|le]] soldat[[-ed (PL.)|s]] || [[&|et]] [[R]] parle ||de ||[[kement|autant]]-[[se|ça]]
+
|||  remarqué 3SGM [[kaout|a]] [[ivez|aussi]]|| [[pegen|combien]] [[bihan|petit]] [[COP|est]] nombre [[art|le]] soldat[[-ed (PL.)|s]] || [[&|et]] [[R]] [[komz|parle]] ||de ||[[kement|autant]]-[[se|ça]]
 
|-  
 
|-  
 
| ||colspan="4" | 'Il a vu aussi le peu de soldats qu'il y avait, et en parle.'  
 
| ||colspan="4" | 'Il a vu aussi le peu de soldats qu'il y avait, et en parle.'  
Ligne 176 : Ligne 219 :
 
|(6)|| N'ema ket || '''diwar''' an dour.
 
|(6)|| N'ema ket || '''diwar''' an dour.
 
|-
 
|-
| || [[ne]] [[eman|est]] [[ket|pas]] || de [[art|le]] eau
+
| || [[ne]] [[eman|est]] [[ket|pas]] || de [[art|le]] [[dour|eau]]
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'Il n'a pas bu que de l'eau.'|||||| ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|Gros (1984]]:487)
 
|||colspan="4" | 'Il n'a pas bu que de l'eau.'|||||| ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|Gros (1984]]:487)
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'Il est pas à l'eau.'
+
|||colspan="4" | 'Il est pas à l'eau.' ('Il est ivre, Il a bu')
 
|}
 
|}
 +
  
 
== Bibliographie ==
 
== Bibliographie ==

Version du 2 septembre 2019 à 14:26

La préposition diwar a des sens multiples autour de la source, la provenance.


(1) Diwar gizhier ne deu ket a logod. Trégorrois (Perros-Guirrec), Konan (2017:'diwar')
de1 chats ne1 vient pas de1 souris
'Les chiens ne font pas des chats.'


Morphologie

composition

Diwar est formé à partir d'un composé de la préposition war et du préfixe di-.


(2) Diàr had
de semis
'en provenance de semis' Le Scorff, Ar Borgn (2011:31)


(3) Sevel a ra diàrnezhe frond c'hwek an amzer nevez o tivorenniñ.
monter R fait de.eux odeur délicieux le temps nouveau à4 .brouillard-er
'Monte d'eux l'odeur délicieuse du printemps qui s'éveille.' Vannetais, Herrieu (1994:57)


mutation

La préposition diwar déclenche parfois la mutation consonantique dite 'adoucissante' (lénition). Selon Merser (1963:§17), après diwar, "souvent, on ne fait pas de mutation".


  • diwar vrêmɑ̃, 'à partir de maintenant', Tréguier (Plougrescant), Le Dû (2012a:38)


composés

La préposition diwar s'emploie dans de nombreux composés:

Diwar est assez productive pour former des prépositions complexes en s'adjoignant un substantif.

Elle forme avec le substantif penn 'tête', la préposition complexe diwar-benn 'au sujet de'. On la trouve aussi dans diwar-dro 'd'auprès de' ou diwar-goust 'aux dépens de', diwar-bouez, diwar-c'horre...


Sémantique

Contrairement à ce que pourrait induire sa morphologie, diwar ne signifie pas le contraire de 'sur' (quelque chose comme 'loin de'). C'est une préposition de source, ou de provenance.


(1) Ar plac'hig-se zo diwarnout 'vat te n'out ket kap da nac'h honnezh.
le fille.DIM- est d'après.toi mais toi ne es pas cap de1 nier celle.là
'Cette gamine tient de toi, sûr, tu ne peux pas la renier.'
Standard, Ar Barzhig (1988:36), cité dans Ledunois (2002:273)


provenance

Diwar peut marquer une notion dynamique de provenance spatiale.


(2) Kalz euz pesketerien Treboul a zo o zud-koz ginidig diwar ar mêz.
beaucoup de pêch.eurs Treboul R est leur2 parents-vieil natif de le campagne
'Beaucoup de pêcheurs de Tréboul ont leurs grands-parents qui viennent de la campagne.'
Léon (Cléder), Seite (1998:57)


(3) Ha c'hwi, ma flah bihan, ma 'ho pije gwelet an traou-ze,
et vous mon2 fille petit si 2PL aviez vu le choses-
e oa eet ar bleo diwar ho penn.
R était allé le chevelure de votre3 tête
'Et vous, ma petite fille, si vous aviez vu ces choses-là, vous auriez perdu (tous) vos cheveux.'
Trégorrois, Gros (1984:23)


(4) An dra-se 'zo serrapl diàr al loened.
le 1chose-ci est attrap.able de le bêtes
'On peut attraper cela [des dartres] avec les bêtes.' Haut-vannetais, Louis (2015:29)


orientation dans l'espace

(5) Gwelet e vez diàrnezhi ar c’hornad-bro a-bezh, tre beta kornad al linennoù
vu R est de.sur.elle le 5coin-pays en.entier tout-à-fait jusqu’à coin.ée le lignes
'On voit de sur elle (la colline) le coin de pays en entier, jusqu’au coin de la ligne de front.' Vannetais, Herrieu (1994:218)


du spatial au temporel, 'à partir de'

La sémantique de provenance est utilisée sur l'échelle temporelle pour produire 'à partir de (maintenant, demain, etc.)'.


(6) Diwar hiziv e vo peoc’h, en ti-mañ pelloc'h, a drugarez Doue.
de aujourd'hui R4 sera paix dans.le maison-ci finalement de1 merci Dieu
'A partir d'aujourd'hui, grâce à Dieu, cette maison vivra finalement en paix.'
Perrot (1943:48)


(7) Diwar an devez-se den ebet ne guiteas mui ar gêr. Plouzane, Briant-Cadiou (1998:202)
de le jour- personne aucun ne1 quitta plus le 1foyer
'A partir de ce jour là, plus personne ne quitta plus la maison.'


de la provenance à la cause

Par extension, diwar peut aussi introduire la cause.


(1) Honnez, tav n'eo ket taget diwar he hentañ gaou!
celle-là toujours ne est pas blessé par son2 premier mensonge
'Celle-là, tu sais, n'a pas été étranglée par son premier mensonge (elle est menteuse).' Trégorrois, Gros (1984:488)


(2) Kalz o deus kriet diwar o aon.
beaucoup 3PL a pleuré de leur2 peur
'Beaucoup ont pleuré de peur.' Standard, Chalm (2008:R.1.2.3)


Sélection

Avec le verbe komz, on trouve des exemples avec la préposition complexe diwar-benn, mais aussi avec la préposition simple diwar.


(3) Evidout-te, komzet 'zo bet diwar da benn.
pour.toi-toi parlé R est été de ta1 tête
'Quant à toi, on a parlé de toi.' Jouitteau (2005:183)


(4) Ne gomz diwar mann.
ne1 parle de zéro
'Il ne parle de rien.' Trégorrois, Schafer (1995:153)


(5) Eveshaet en deus ivez peger bihan eo niver ar soudarded, hag e komz diàr kement-se.
remarqué 3SGM a aussi combien petit est nombre le soldats et R parle de autant-ça
'Il a vu aussi le peu de soldats qu'il y avait, et en parle.'
Vannetais, Herrieu (1994:295)

Expressions

(5) Leuskel a rit diwarnoc'h!
lâcher R faites de.sur.vous
'Vous en lâchez de sur vous! (Vous pétez beaucoup) Gros (1970b:§'leuskel')


(6) N'ema ket diwar an dour.
ne est pas de le eau
'Il n'a pas bu que de l'eau.' Trégorrois, Gros (1984:487)
'Il est pas à l'eau.' ('Il est ivre, Il a bu')


Bibliographie

  • Gros, Jules 1970. TBP.I Le trésor du breton parlé I. Le langage figuré, chapitre II.
  • Ledunois, J. P. 2002. La préposition conjuguée en breton, thèse, Skol-Veur Roazhon, Atelier National de Reproduction des Thèses. (p. 273-)