Discussion:Participe

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

--Mestr-skol (discussion) 18 juin 2017 à 12:04 (CEST)Dans cet exemple, l'astérique indique que les deux formes sont agrammaticales, au quel cas, quelle serait la forme grammaticale ? Gwechall e oa (* ar mogerioù) savet *(ar mogerioù) gant ar vasonnerien


  • [LJ]: Le mouvement optionnel dans IP
"Marteze ivez n'he doa ket klasket Matriona kalz war o lerc'h".
"Peut-être aussi que Matriona n'avait pas beaucoup cherché à les trouver".
J'y vois tout simplement la règle canonique du verbe conjugué en 2è place,
suivi de son sujet pour faciliter la compréhension puis les autres éléments.

> [MJ]:

L'auxiliaire conjugué n'est pas ici directement suivi du sujet. Le participe intervient entre les deux.
C'est d'autant plus étonnant que kalz modifie klasket, et que les deux sont cependant
séparés par le sujet.
Indépendamment, il y a des langues où le sujet est à la fin de la phrase sans que les locuteurs reportent
de problèmes de compréhension. Il est donc problématique de considérer qu'un sujet directement postverbal
est en soi un facilitateur de compréhension...
  • [LJ]: Il est rare qu'en breton on insère un adverbe entre l'auxiliaire et le participe passé alors
que cela se pratique beaucoup en français.
"Biken n'en doa gwelet anezhi" = "Il ne l'avait jamais vue"
"Ar polis o doa galvet anezhañ alies" = "La police l'avait souvent convoqué"

>[MJ]: voir la page sur la Place des adverbes

> [LJ]: Par contre, voir "Ordres sujet-verbe" qui me semble soutenir la thèse de la proximité sujet verbe

> [MJ]: Ordres verbe-sujet ou Ordres à sujet préverbal? Les règles de proximité verbe-sujet sont nettement différentes en zone initiale ou dans le champ du milieu.