Discussion:Les complémenteurs

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

--Jadé Loïc 1 mai 2013 à 23:24 (CEST) La fin de cette phrase-exemple "La fille qui a vu le film que je t'ai dit." me semble "lourde"

> --MJ. 2 mai 2013 à 10:59 (CEST): Ce n'est effectivement pas du français standard, et cette phrase n'est pas recommandée dans les écoles. C'est une phrase du français nantais dont je suis native. Grammaticalement, elle est aussi bonne que n'importe quelle autre phrase grammaticale. C'est le stigmate social associé à ce niveau de langue, je pense, qui te fait la sentir lourde (mais tends l'oreille, elle est vivante en français de Basse-Bretagne itou!).


--Jadé Loïc [01/2013] Dans cet exemple:

(2) Benn eo kouet hè barz.

quand est tombé 3PL dedans
'Quand ils sont tombés dedans.'

S'il s'agissait de le 3PL, l'auteur n'aurait-il pas écrit Benn int kouet hè barz?

> --MJ. 13 janvier 2013 à 13:37 (CET): Non, dans le dialecte de Saint Yvi étudié par Gary German, il y a des pronoms forts indépendants, qui ne s'incorporent pas, dans le champ du milieu. Ces sujets postverbaux sont associés avec l'accord pauvre.

Ces données sont un signe fort que l'accord riche est en fait lié à la possibilité d'incorporation des pronoms faibles.

> voir le système d'accord et ses exceptions, ou l'extrait de German (2007:174).