Discussion:Les adjectifs

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

--Jadé Loïc 2 mars 2014 à 12:00 (CET) Dans cet exemple, la traduction en français a un sens opposé à la phrase source en breton : Karantez bell, karantez well. amour loin amour mieux Trégorrois, (Gros 1984:326) 'Loin des yeux, loin du cœur.'

--MJ. 2 mars 2014 à 15:46 (CET): Et ce n'est pas la traduction donnée par Gros du tout. Merci, c'est corrigé.

--Jadé Loïc 6 mai 2013 à 22:02 (CEST) Serait-il possible de reformuler cette phrase ? "L’attribut du sujet lui est associé la plupart du temps par le verbe ‘être’, ". Signifie-t-elle que l'attribut est assigné au sujet ?

--MJ. 11 mai 2013 à 11:31 (CEST): C'est fait.

--Jadé Loïc 6 mai 2013 à 22:18 (CEST) Hanter n'amène-t-il pas de mutation sur le mot, nom ou adjectif, qui le suit ? (hanter dro, hanter glañv, un hanter zen...).

--MJ. 11 mai 2013 à 11:31 (CEST): Cf. fiche sur hanter: "Ce quantifieur existe sous forme de préfixe, alors associé à une lénition, ou sous forme indépendante.

Hanter, lorsqu'il n'est pas un préfixe, ne provoque pas de mutation."

--Jadé Loïc 6 mai 2013 à 22:24 (CEST) Même demande de reformulation :"Un adverbe comme e-leizh peut par exemple quantifier d'une position postérieure au nom."

--MJ. 11 mai 2013 à 11:31 (CEST): C'est fait.

--Jadé Loïc 13 mai 2013 à 18:19 (CEST) A propos des adjectifs et de leurs contraires, quand ce contraire est marqué par un préfixe (mal- ,di- ,dis- ,...), y a-t-il une règle pour l'utilisation des suffixes ou leur suppression dans les "contraires" ? Je connais, par exemple, l'opposition niverus/diniver, dañjerus/dizañjer, koustus/digoust mais je trouve dans Youenn Drezen dans "An dour en-dro d'an inizi" ("Studi ha dudi" Al Liamm 1970)p 9 : "Al lanv...o tarlipat enezennoù diniverus". Observe-t-on une régularité dialectale ou autre pour différencier, par exemple diniver/diniverus ?

--MJ. 14 mai 2013 à 19:52 (CEST): C'est une bonne question. Je l'ai dupliquée en discussion de la page "suffixe".