Diouzhtu

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Diouzhtu, dioustu ou doc'htu 'immédiatement, de suite, tout de suite', est un adverbe qui dénote l'immédiateté temporelle.


(1) Me, evel m'am bez evet un dakenn win, e lamm ar gwad dioustu em fenn.
moi, comme C R.1SG a bu un1 goutte 1vin, R saute le sang de.suite dans.mon2 tête
'Moi, dès que je bois une goutte de vin, le sang me saute tout de suite à la tête.'
Trégorrois, Gros (1984:55).


Morphologie

répartition dialectale

Les différentes formes de diouzhtu sont documentées dans la carte 171 de l'ALBB, pour la traduction de '(Venez) tout de suite'. On y note une absence de diouzhtu dans tout le territoire vannetais. On trouve cependant doc'htu chez Herrieu.


(2) Kavet a zo doc'htu ur moranv dezhoñ: Fil-de-fer!
trouvé R est immédiatement un sur.nom à.lui
'On lui trouve de suite un surnom:Fil-de-fer!' Vannetais, Herrieu (1994:104)


variation dialectale

(3) Distu zigouv er mour, tout 'ya kuit! Cornouaillais de l'Est (Moëlan)
Diouzhtu pa zegouezh ar mor, tout a ya kuit Equivalent standard
de.suite quand1 arrive le mer tout R1 va parti
'Dès que la mer approche, ils fuient tous!' Bouzec & al. (2017:127)


accentuation

Diouzhtu est accentué sur la dernière syllabe.

(4) /dox'ty/ , /dys'ty/ , Plozévet, Goyat (2012:124)


Il existe une petite variation dialectale. La carte 171 de l'ALBB signale qu'à Sein, doc'htu est accentué sur la première syllabe.


intensifieur

Le suffixe -kaer modifie en l'intensifiant le degré de l'adverbe diouzhtu (diouzhtu-kaer, 'à l'instant même', Favereau 1997:§232).

Syntaxe

modification

L'adverbe diouzhtu peut être modifié par une circonstancielle de temps introduite par evel ma.


(4) N'emañ ket ar hiz da zaoulammad d'ar gêr dioustu evel ma vezer arru.
ne1'est pas le 1coutume de1 2-sauter à'le foyer de.suite comme que est.IMP arrivé
'Ce n'est pas l'habitude de retourner au galop à la maison aussitôt qu'on est arrivé.'
Trégorrois, Gros (1984:52)


Sémantique

variation dialectale

'complêtement'

En cornouaillais de l'Est à Moëlan, on trouve diouzhtu sous le sens intensifieur 'complètement, absolument'.


(5) Er jo-sen 'oa két fall tamm bét distu 'noñ. Cornouaillais de l'Est (Moëlan)
le cheval-ci (ne1) était pas mauvais morceau aucun complêtement P.lui
'Ce cheval n'était pas vicieux du tout.' Bouzec & al. (2017:114)


(6) pech'ed kri distu. Cornouaillais de l'Est (Moëlan)
poissons cru complêtement
'des poissons absolument crus.' Bouzec & al. (2017:114)


(7) Pas tamm distu! Cornouaillais de l'Est (Moëlan)
pas morceau complêtement
'pas le moindre!' Bouzec & al. (2017:114)