De Rostrenen (1738:48,49)

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
 (de Rostrenen 1738:48,49):
 
 "le diminutif est un nom qui marque la diminution de la signification du nom dont il 
 est dérivé. Les diminutifs sont des termes de caresse, ou de compassion, ou de moquerie ;
 ils sont aussi communs dans la Langue Bretonne , que rares dans la Françoise.
 Le singulier du diminutif se forme par l'addition de la syllabe -icg, au primitif: 
 & son plurier se forme du plurier du primitif , en y ajoûtant igou. 
 Exceptez Vannes, et la Haute Cornoüailles où le plurier se forme en ajoütant iguéü,
 & igau, au singulier du primitif...
 
 Exemples
 tadicg, 'mon petit pere' , 'mon cher pere' , 'mon pauvre pere' , 
 formé de tad, 'pere' , & de icq.
 mabicq , 'mon petit fils' , 'mon cher fils' , mon pauvre fils' ,  
 formé de mab, 'fils' & de icq.
 Tyicg , 'petite maison , 'maisonnette'
 formé de ty , 'maison', et de icg...
 goazicg, 'petit homme' , en termes de moquerie ou de mépris
 de goaz, 'homme', & de icg.
 
 Pluriers.
 Tadouïgou , 'mes petits' , ou 'chers' , ou 'pauvres' 'peres'.
 De tadou, plurier de tad, & de igou surajoûté.
 Mabou-igou, ou mibyenn-igou, 'mes petits' , ou 'chers' , ou 'pauvres' 'fils':
 formé de mabou , & de mibyenn, pluriers de mab, & de igou surajoûté.
 Tyes-igou , 'petites maisons', 'maisonnettes',
 de ty & de igou  
 Goazedigou, 'petits hommes':
 de goazed, plurier de goaz , & de igou
 Mais à Vannes on dira:
 tadicq, p. tadicgéü; mabicg, p. mabicguéü; tyicg, p. tyigau, goazicg, p. goazigau


Référence

  • de Rostrenen, G. 1738. Grammaire Françoise-Celtique ou Françoise-Bretonne qui contient tout ce qui est nécessaire pour apprendre par les Règles la langue celtique ou bretonne, Roazhon : Vatar, 1738. In-12 : XVI-192 p.
[réédition Alain Le Fournier, Brest], [réédition 2008 embannadurioù Al Lanv]