Défectivité

De Arbres
(Redirigé depuis Défectif)
Aller à : Navigation, rechercher

Un paradigme défectif est un paradigme qui n'est pas réalisé systématiquement de la même façon, ou qui comporte des trous.

La défectivité est une propriété du module morphologique du langage.


Prépositions défectives

Des paradigmes typiquement défectifs en breton sont illustrés par les prépositions fléchies, qui peuvent, ici ou là, avoir des paradigmes incomplets suppléés par l'insertion d'une préposition-outil comme da ou a.

Le paradigme d'incorporation du pronom dans la préposition dirak, 'devant', semble défectif en vannetais (cf. carte 160 de l'ALBB). En vannetais de Kistinid en (1), le paradigme d'incorporation fait appel à la préposition da au moins à la première personne du singulier, comme le souligne le sandhi.


(1) [ ma diraktaɲ ] , [ ma diragzɛm ]
emañ dirak-din emañ diragzimp Vannetais (Kistinid), Nicolas (2005:34)
se.trouve devant.à.moi se.trouve devant./Z/nous
'Il/elle est devant moi, Il/elle est devant nous.'


La préposition eus n'a pas de paradigme fléchi sous son propre radical. Elle reçoit des pronoms incorporés sur la racine supplétive de la préposition support a.

Verbes défectifs

Un exemple de verbe défectif en breton est le verbe emañ.

Cette forme du verbe 'être' existe au présent dans tous les dialectes, mais en trégorrois il est restreint à la personne 3. Il n'existe au passé que dans les dialectes conservateurs. Partout où cette forme de la copule est défective, elle est suppléée par des formes de la copule eo.

Pronoms défectifs

Les paradigmes pronominaux peuvent aussi être défectifs.

A Plozévet, les pronoms écho sont défectifs lorsqu'ils échoent des possessifs. A la personne 3, le paradigme est suppléé par des pronoms faibles incorporés dans la préposition outil da.


(1) 1SG ma2 zi-me 'ma maison (à moi)'
1PL on5 ti-ni 'notre maison (à nous)'
2SG, 2PL ho3 ti-t-hu 'votre maison (à vous)'
3SGM e1 di dez 'sa maison (à lui)'
3SGF he2 zi dezi 'sa maison (à elle)'
3PL o2 zi dezo 'leur maison (à eux/elles)' Plozévet, basé sur Goyat (2012:250)

Horizons comparatifs

La morphologie crée des paradigmes défectifs dans de nombreuses langues. En français, les verbes 'frire' et 'moudre' sont par exemple défectifs:

(2) Je fris du poisson, tu fris du poisson, elle frit du poisson, nous _ ???

(3) Je mouds du café, tu mouds du café, elle moud du café, nous _ ???