Complément

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Le complément désigne une fonction grammaticale spécifique, de la même façon que le sujet désigne une fonction grammaticale spécifique.

Un complément est une expression qui se combine avec une tête grammaticale pour projeter une structure syntaxique de même catégorie.


En (1), la petite proposition ar yér o tiskrabellat al leurenn est le complément de la préposition diouzh sélectionnée par le verbe impératif sell'.


(1) Sell doc'h [ ar yér é tiskrabellat al leurenn ].
regarde à le poules à gratter le sol
'Regarde les poules qui grattent l'aire.' Le Scorff, Ar Borgn (2011:57)


Paramètre de tête

C'est le Paramètre de tête qui est responsable pour l'ordre respectif de la tête d'une projection et de son complément. En breton comme en français ou en anglais, le complément suit typiquement sa tête:


(1) gant Lili / gwelout Lili / mat da lipat / c'hoant mont.
avec Lili voir Lili bon à lécher envie aller
'avec Lili, voir Lili, bon à lécher, envie d'aller (de s'en aller).'


Propriétés

Il n'y a pas a-priori de contrainte d'adjacence entre le complément et la tête.

En (2), le sens de la phrase nous montre que le syntagme prépositionnel expérienceur dont la tête est da est le complément de la tête hir 'long'. La tête adjectivale a été promue en zone de focus. Son complément est resté derrière.


(2) Hir 'vez gortaz ar gouloù-deiz [ [ _ ] d'an hani klañv ].
long est attendre le lumière-jour (long) à'le celui malade
'C'est long d'attendre l'aurore pour le malade.' Le Scorff, Ar Borgn (2011:71)


propriétés sélectionnelles

Le choix du complément est déterminé par la tête et ses propriétés sélectionnelles.

Un exemple prototypique est celui de la sélection qu'opère le verbe lexical de ses arguments. Le verbe mourir, dans toutes les langues, impose un complément, son argument externe, qui porte le trait animé, afin que le rôle thématique de l'argument de mourir soit sémantiquement correct. Cette restriction des compléments possibles suivant ce critère sémantique est opéré par la tête.

On a ainsi les compléments du nom, les compléments du verbe, etc.


multiplicité

Une tête peut avoir plusieurs compléments.

Au passif, un verbe lexical peut avoir un complément d'agent, introduit par une préposition.


Terminologie

En breton standard le terme pour complément est renadenn. SADED utilise klokaenn.

En anglais, le terme pour complément est complement.

Bibliographie

  • Radford, A. 1997. Syntax, a Minimalist introduction, Cambridge University Press.