Bottineau (2010)

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
  • Bottineau, D. 2010. 'Les temps du verbe breton : temps, aspect, modalité, interlocution, cognition, Des faits empiriques aux orientations théoriques', Catherine Douay (dir.), Système et chronologie, Presses Universitaires de Rennes, 110-129. pdf.


 Résumé sur HAL
 Le verbe breton est connu pour la variété de ses temps verbaux et la complexité des 
 structures morphosyntaxiques, simples et périphrastiques, de leur inscription dans 
 l'énoncé. Cette étude en esquisse un modèle d'ensemble et montre que (i) la variation 
 structurale est déterminée par la syntaxe de l'énoncé breton, toujours amorcé par une 
 focale allocutive ; (ii) certains temps, réservés à l'auxiliaire, permettent au 
 locuteur de ne pas assumer la prise en charge de l'assertion repérée dans le temps 
 (questions de polyphonie et de dialogisme) ; et (iii) certains temps, attestés pour 
 tous les verbes, distribuent interlocutivement et en termes gestaltiques la prise en 
 charge des repérages temporels mis en scène. Les temps verbaux ajustent l'acte de 
 représentation du temps dans un énoncé donné aux contraintes de la diversité 
 configurationnelle par laquelle un locuteur inscrit sa contribution dans le réseau des 
 prises de paroles antérieures (réelles ou imaginées) et postérieures (interprétation et 
 réversibilité dialogale).