Auxiliaire gouzout : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
Ligne 7 : Ligne 7 :
 
| (1) ||'''gout' ouie'''|| en ur sevel, || da betra||e vefe kinniget ||an devezh.
 
| (1) ||'''gout' ouie'''|| en ur sevel, || da betra||e vefe kinniget ||an devezh.
 
|-
 
|-
|||  savoir [[R]] savait.3SG || [[en ur|P DET]] lever|| P quoi || R serait employé || DET journée
+
|||  savoir [[R]] savait.3SG || [[en ur|P DET]] lever|| P quoi || [[R]] serait employé || [[DET]] journée
 
|-  
 
|-  
 
| ||colspan="4" |'Elle savait (bien), en se levant, à quoi serait employée la journée.'
 
| ||colspan="4" |'Elle savait (bien), en se levant, à quoi serait employée la journée.'

Version du 1 septembre 2010 à 10:25

Le verbe gouzout a deux emplois auxiliaires différents.

Il fait partie des quelques verbes qui se prennent eux-même comme auxiliaires, auquel cas il sert juste de support aux traits d'accord du sujet et de temps.


(1) gout' ouie en ur sevel, da betra e vefe kinniget an devezh.
savoir R savait.3SG P DET lever P quoi R serait employé DET journée
'Elle savait (bien), en se levant, à quoi serait employée la journée.'
standard, Ar Barzhig (1976:29)


Le verbe gouzout connait un autre emploi d'auxiliaire qui se retrouve de dialecte en dialecte. Il y sélectionne une petite proposition.


(2) N'oufe ket bezañ aet pell
NEG saurait NEG être allé loin
'Il ne saurait être loin.' dico Favereau (§'Gouzout')


Cet emploi rappelle l'emploi du verbe 'savoir' en français (Je ne sais comment vous remercier.), cependant, il semble avoir une distribution plus large, non restreinte à la négation.


morphologie

Favereau note la forme vannetaise fehe:

  • Ne fehe ket gober... 'Il ne saurait y avoir...'

sélection

L'auxiliaire 'gouzout' sélectionne une proposition infinitive.


(1) honnezh ouie [ tommañ kafe deomp ].
celle.ci R AUX chauffer café à.2PL
'Celle-ci nous chauffait du café.' Bas-Cornouaillais (Le Juch), Hor Yezh (1983:5)


(2) An dud a ouie [ dont tout da di Mémère neuze ].
DET gens R AUX venir tous à maison Mémère alors
'Les gens venaient alors tous chez Mémère.' Bas-Cornouaillais (Treboull), Hor Yezh (1983:75-76)


(3) Ha goude-se ar re-se ouie [ dont tout setu vie blag ken-ha-ken ].
& après-ça DET ceux-ci AUX venir tous voila était blague autant-&-autant
'Et après tous ceux-là venaient et on blaguait tant et tant.'
Bas-Cornouaillais (Treboull), Hor Yezh (1983:76)


  • Ha ni ouie [ mont d'ober van da gas boued ].
Bas-Cornouaillais (Le Juch), Hor Yezh (1983:5)