Asymétrie 1/2 vs. 3 personne en trégorrois

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Asymétrie 1/2 personne pour l'objet préverbal en trégorrois

Le trégorrois permet d'antéposer un pronom objet incorporé dans une préposition avec un pronom écho (Gros 1984:119; Ahanout-te a dapan, emezañ). Hewitt (2001) note pour le même dialecte que l’emphase sur un objet initial est obtenu avec un pronom écho pour les deux premières personnes, mais que l’emphase (contrastive dans son exemple) sur un objet préposé de troisième personne requiert l’usage d’un pronom fort.


(1) Anout-te meus gweled.
P.toi-toi 1SG.a vu
'Je t’ai vu, toi.'


(2) Heñv meus gweled, pas hiņt.
lui 1SG.a vu pas eux
'C’est lui que j’ai vu, pas eux.'


La généralisation semble être, pour les pronoms écho, qu'ils sont licites quand une préposition conjuguée l'est. L'asymétrie notée par Hewitt ne concerne donc pas les pronoms écho eux-mêmes, mais l'antéposition de l'objet en position préverbale de focus, qui semble impossible pour les formes en a de trosième personne.


(3) * Anezho a gavas Lenaig war an aod. Trégorrois, Stephens (1982:81)
P.eux R1 trouva Lenaig sur le côte
'Lenaig les a trouvés sur la grève.'


En vannetais, seuls les pronoms forts indépendants peuvent apparaître en position préverbale de focus (Schapansky 1996:112), et ce à toutes les personnes.


(4) Me hi helia ahanein / * Ahanein helia me hi.
mon2 chien suit P.moi
'Mon chien me suit.' Guéméné-sur-scorff, McKenna (1978)


Bibliographie