A-raok

De Arbres
(Redirigé depuis Araok)
Aller à : Navigation, rechercher

A-raok, 'avant', ordonne l'antériorité temporelle ou spatiale de deux éléments. C'est une préposition temporelle et spatiale.


(1) a-raok mont kuit d'ur gêr all.
avant aller parti à un ville autre
'avant de partir dans une autre ville.'
Standard, Kervella (1933:48)


Morphologie

A-raok est une préposition qui reçoit des pronoms incorporés dans sa morphologie, créant ainsi un paradigme de préposition fléchie. Il se peut qu'il y ait là variation diachronique ou dialectale. Hingant (1868:§131) note que a-raok, 'avant', ne se trouve pas sous la forme *arok-oñ, mais sous la forme complexe a-rok d', /avant-P.1SG/, 'avant moi'. La forme araozon est cependant actuellement largement attestée dans la langue moderne.


accentuation

Les prépositions formées de deux prépositions différentes comme a-raok sont accentuées sur la dernière syllabe, et ce, même dans les dialectes où l'accentuation canonique est sur l'avant dernière syllabe. (Léon Cléder, Fave 1998:116).


(2) a-RAOG, war-LERC'H, a-UZ, a-ZIOH, war-BOUEZ, eVID...


(3) /a'ro:ɡ/, Plozévet, Goyat (2012:123)

A l'écrit, la première préposition a saute d'ailleurs souvent, donnant les graphies raog/raok.

variation dialectale

(3) [ ər biwãs døtʃət kɛnklõzɛlirɔk ]
ar bevañs 'd eo ket kenkloñs èl e-raok
le nourriture ne est pas aussi.bonne que avant
'La nourriture n'est pas aussi bonne qu'avant.'
Bas-vannetais (Kistinid), Nicolas (2005:16)


A Groix, la partie plurielle du paradigme comprend des formes pluralisées en -où (/nə-mro:k, n-uro:gew/, 'devant moi, devant nous', Ternes 1970:317).

composition

Le préfixe di- forme l'adverbe diaraok, qui prépcédé de la préposition e obtient la préposition 'devant'.

(4) /e-dijaro:k t-ənti /
e-diaraok d'an ti
à-pfx.avant de-le.maison
'devant la maison.' Groix, Ternes (1970:319)


Le suffixe -aat forme le verbe araokaat, 'avancer'.


(5) C’hwec’h kardlev bennak, a lârer, hon eus araokaet beta bremañ.
six quart.lieue quelconque R dit.IMP 1PL a avancé jusque maintenant
'A ce qu'on dit, nous avons avancé d'à peu près six quarts de lieue jusqu'ici.'
Vannetais, Herrieu (1994:138)

Syntaxe

adverbe

L'adverbe araok marquant l'antériorité temporelle peut sélectionner comme argument une proposition finie introduite par ma.


(1) araog ma oa deuet.
avant que était venu
'avant qu'il soit venu.' Merser (2011:57)

postposition

A-raok est aussi une postposition qui peut changer le sens du verbe lexical avec lequel elle est employée.


(2) [ ər ɟɥelãnø mi hehɛχ arɔk ahanəma ]
Ar gwellañ eo m'eh ahec'h a-raok ahanemañ.
le mieux est que'R alliez avant y
'Le mieux c'est que vous partiez.'
Bas-vannetais (Kistinid), Nicolas (2005:22)

Sémantique

affinité avec la négation

La préposition adverbiale a-raok a une affinité sémantique avec la négation en ce qu'elle rend licites les items de polarité négative.

En anglais, l'adverbe before autorise l'item de polarité négative ever.

  • before she ever came to take her milk.

En français, l'adverbe avant peut même laisser apparaître une négation explétive.

  • avant qu'elle ne vienne jamais chercher son lait.

On voit que ces adverbes sont responsables pour l'autorisation des items de polarité négative car les phrases correspondantes sans before ou avant que sont lourdement agrammaticales (en français, si le temps verbal était modifié, on obtiendrait une négation sémantique obligatoire):

  • * she ever came to take her milk.
  • * elle ne vienne jamais chercher son lait.


La préposition adverbiale a-raok, 'avant' pourvoit aussi un contexte d'autorisation des items de polarité négative comme ebet ou nemeur.


(2) Met a-raok tamall den ebet da laerezh ho tanvez-amann....
mais avant accuser homme aucun de voler votre matière-beurre
'Mais avant d'accuser quiconque de voler votre crème...'
Cornouaille (Pleyben), Ar Gow (1999:19)


(3) An deiz-se e voe ur pennad amzer a-raok lavarout nemeur a dra.
le jour- R fut un morceau temps avant dire guère de1 chose
'Ce jour là, elle resta un moment avant de dire peu de choses.'
Cornouaille (Pleyben), ar Gow (1999:15)

Bibliographie

  • Gros, Jules 1970. TBP.I Le trésor du breton parlé I. Le langage figuré, chapitre II.
  • Ledunois, J. P. 2002. La Préposition Conjuguée en breton, thèse, Skol-Veur Roazhon, Atelier National de Reproduction des Thèses. (p. 247-)