Ar Floc'h (1985) : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
(Page créée avec « Ar Floc'h, Loeiz. 1985. ''Va zamm buhez'', Lesneven, Mouladurioù Hor Yezh. :: ''Va zam buez'' (feuilleton dans ''An Oaled'', 1937-1938). ::: utilisé comme corpus dans... »)
 
 
(17 révisions intermédiaires par un utilisateur sont masquées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Ar Floc'h, Loeiz. 1985. ''Va zamm buhez'', Lesneven, Mouladurioù Hor Yezh.
+
* Ar Floc'h, Loeiz. 1985. ''Va zamm buhez'', Lesneven, Mouladurioù Hor Yezh.
  
  
:: ''Va zam buez'' (feuilleton dans ''An Oaled'', 1937-1938).
+
: ''Léon (Bodilis)''
 +
 
 +
 
 +
=== histoire éditoriale ===
 +
 
 +
Selon la page wikipedia sur Bodilis (sans source extérieure), le texte fut d'abord édité en 1935.
 +
 
 +
* 1937-1938. ''Va zam buez'', feuilleton dans ''An Oaled'' ([http://mnesys-viewer.archives-finistere.fr/accounts/mnesys_cg29/datas/medias/collections/bibliotheque/presse/4MI067/FRAD029_4MI_067_1937_02_001_1937_02_106.pdf n° 60] et suivants).
  
 
::: utilisé comme corpus dans [[Urien (1989a)]].
 
::: utilisé comme corpus dans [[Urien (1989a)]].
  
 +
* édition par Hor Yezh.
 +
 +
* édition Mouladurioù Hor Yezh à Lesneven.
 +
 +
  Introduction de P. Denez à l’édition de 1985.
 +
  "kalz klokoc’h eo eta an embannadur-mañ eget an hini bet graet gant Hor Yezh e 1982."
 +
 +
 +
=== portrait dialectal ===
 +
 +
Ar Floc'h (1985) utilise ''[[eget]]'' dans les comparatives (p.7) et non ''[[evit]]'', parfois ''[[diouzh]]'' (''diouti hepken e komzin'') et parfois ''[[deus]]'' (''pemp munutenn bale deus ar bourk'', p.8).
 +
 +
 +
Il ne mute pas ''[[dont]]'' après un [[rannig]] ''a'' (*D>Z).
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
|(2)|| Antronoz an eured, `|| an daou bried ||a '''d'''euas ||da chom ||da Vodiliz…||||''Léon (Bodilis)'', [[Ar Floc'h (1985)| Ar Floc'h (1985]]:7)
 +
|-
 +
| || [[antronoz|lendemain]] [[art|le]] noce || [[art|le]] [[numéraux cardinaux|deux]]<sup>[[1]]</sup> époux || [[R]] [[dont|venir]] || [[da|à]]<sup>[[1]]</sup>  [[chom|rester]] || [[da|à]]<sup>[[1]]</sup> Bodilis
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'Le lendemain des noces, les deux époux déménagèrent à Bodilis...'
 +
|}
 +
 +
 +
Il a des traits léonards nets, comme la forme ''yoa'' de la copule ''[[eo]]'', ou le [[possessif]] 1SG ''va''. Ses pronoms objets sont [[POP|proclitiques]].
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
|(3)|| Va c’henderv ha me || a yoa war gorf || hor rochedoù. ||||''Léon (Bodilis)'', [[Ar Floc'h (1985)| Ar Floc'h (1985]]:21)
 +
|-
 +
| || [[POSS|mon]]<sup>[[2]]</sup> [[kenderv|cousin]] [[&|et]] [[pfi|moi]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[COP|était]] [[war|sur]]<sup>[[1]]</sup> [[korf|corps]] || [[POSS|notre]] [[roched|chemise]].[[-où (PL.)|s]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" |'Mon cousin et moi étions en chemise.'
 +
|}
 +
 +
 +
Ar Floc'h n'utilise pas ''[[Bez']]'', et ses [[ordres à verbe initial]] marquent un ''[[verum focus]]''.
 +
 +
 +
=== à ne pas confondre ===
 +
 +
Il ne s'agit pas de Yann ar Floc'h, qui est de Pleyben.
  
  
 
[[Category:références de corpus|Categories]]
 
[[Category:références de corpus|Categories]]

Version actuelle en date du 3 décembre 2019 à 12:50

  • Ar Floc'h, Loeiz. 1985. Va zamm buhez, Lesneven, Mouladurioù Hor Yezh.


Léon (Bodilis)


histoire éditoriale

Selon la page wikipedia sur Bodilis (sans source extérieure), le texte fut d'abord édité en 1935.

  • 1937-1938. Va zam buez, feuilleton dans An Oaled (n° 60 et suivants).
utilisé comme corpus dans Urien (1989a).
  • édition par Hor Yezh.
  • édition Mouladurioù Hor Yezh à Lesneven.
 Introduction de P. Denez à l’édition de 1985.
 "kalz klokoc’h eo eta an embannadur-mañ eget an hini bet graet gant Hor Yezh e 1982." 


portrait dialectal

Ar Floc'h (1985) utilise eget dans les comparatives (p.7) et non evit, parfois diouzh (diouti hepken e komzin) et parfois deus (pemp munutenn bale deus ar bourk, p.8).


Il ne mute pas dont après un rannig a (*D>Z).

(2) Antronoz an eured, ` an daou bried a deuas da chom da Vodiliz… Léon (Bodilis), Ar Floc'h (1985:7)
lendemain le noce le deux1 époux R venir à1 rester à1 Bodilis
'Le lendemain des noces, les deux époux déménagèrent à Bodilis...'


Il a des traits léonards nets, comme la forme yoa de la copule eo, ou le possessif 1SG va. Ses pronoms objets sont proclitiques.


(3) Va c’henderv ha me a yoa war gorf hor rochedoù. Léon (Bodilis), Ar Floc'h (1985:21)
mon2 cousin et moi R1 était sur1 corps notre chemise.s
'Mon cousin et moi étions en chemise.'


Ar Floc'h n'utilise pas Bez', et ses ordres à verbe initial marquent un verum focus.


à ne pas confondre

Il ne s'agit pas de Yann ar Floc'h, qui est de Pleyben.