An-, am-

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Le morphème am- ou an- marque la négation, l'opposition ou le manque. Il préfixe les noms comme les verbes ou les adjectifs.


(1) anhun amblijuz amwir
'insomnie' 'désagréable' 'peu vrai, invraisemblable', Merser (2009)


Le Roux (1915:90) relève en Goëlo amliva 'pâlir' et amskouer 'qui n'est pas d'aplomb'.

Kervella (1947:§875) donne amliv, amheol, amlavar, amsent, amgredik, ambleudiñ

Favereau (1993:'an-') en ligne donne ankouaat, et le néologisme anorganeg, 'inorganique'.

Gros (1984:369) donne amzent, 'désobéissant'.

Goyat (2012:333) donne /'ãmɡɛjd/, amgeit, 'inégal' et /ãm'za:vɛd/, amzavet, 'partiellement redressé (sens moral)'.


Morphologie

mutations

Chalm (2008:w-217) signale que an- provoque une lénition sur les consonnes /t, p, gw, d, b, m/.

Cependant, Kervella (1947:§875) donne amgelt, amgristen et amc'houloù avec une lénition sur /k, g/, et Favereau (1993:'an-') en ligne donne antrugar sans lénition du /t/.

La mutation de /d/ en /z/ n'a pas l'air stable: Kervella (1947:§875) donne amdu mais amzesk.


répartition dialectale

Ce suffixe semble répandu dans tous les dialectes. Martin (1929:177) donne à Scaër, Guiscriff, Gourin: amloar, 'exposition Nord'.

Sémantique

am- vs. di-

Kervella (1947:§875) note une différence sémantique entre le préfixe am- d'opposition et le préfixe privatif di-:

  • amsent: 'dur à persuader' vs. disent: 'qui n'obéit pas'
  • amzesk: 'cancre, qui apprend difficilement', vs. dizesk: 'ignorant, sans instruction' (Merser 2009)


Press (1986:233) pose le contraste en terme de degrés de divergence par rapport à une norme. Il considère que le paradigme d'un verbe irrégulier comme mont, 'aller' correspond à direizh, quand un verbe montrant seulement quelques irrégularités comme boueta, 'nourrir' correspond à amreizh. Press (1986:223) donne aussi damreizh, 'anormal'.


Diachronie

Selon Deshayes (2003:36), le préfixe négatif an- est issu du vieux breton an-. Even (1978:35) le fait descendre du gaulois an-.

Le Brigant (1779:23) note au XVIII° que am- "désigne l'inexécution ou le contraire de l'action". Il cite amzent, 'désobéissant' et amrén, 'guider mal ou être en délire'.

Le Bayon (1878:15) propose quelques dérivations sur base verbale:

  • an- + hoair, 'qu'on ne trait pas' > anoer, 'génisse'
  • an- + go, 'coulant' > an̄go, an̄ho, 'stagnant' (deur ango, 'eau croupie')
  • am- + gortos > amhortet, 'regret d'une chose perdue'
  • am- + goet, 'su' > amhoet, 'insensé'


Gros (1984:369) considère que ce préfixe remonte au vieux breton et n'est plus productif en breton trégorrois.

Horizons comparatifs

Selon Deshayes (2003:36), le préfixe négatif an- se trouve aussi sous cette forme en cornique, en gallois et en irlandais.


A ne pas confondre

Il existe aussi un préfixe am- qui marque la proximité, l'entourage.