Les adverbes déictiques spatiaux statiques

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Les adverbes déictiques spatiaux statiques sont des adverbes dont on calcule le référent spatial à partir de la situation du locuteur. Ils sont statiques en ce qu'ils s'opposent aux adverbes déictiques spatiaux dynamiques.


(1) locuteur proximité immédiate proximité relative éloignement
amañ ase ahont
'ici' 'là' 'là-bas'


Amañ, aze et ahont sont les trois adverbes déictiques spatiaux statiques. Ils sont formés sur la base morphologique a- qui sert de base de cliticisation aux trois adverbes clitiques déictiques spatiaux -mañ, -ze et -hont.


Morphologie

composition

Certaines graphies favorisent la décomposition.


(3) Pe betek ar gador a-hont ma 'z oc'h ket re skuizh.
ou jusqu'à le 1chaise là-bas si +C êtes pas trop fatigué
'Ou jusqu'à la chaise là-bas si vous n'êtes pas trop fatiguée.' Léon, Kervella (2009:95)


variation dialectale

Les cartes de l'ALBB documentent de multiples formes de spatiaux statiques. La carte 004 fournit la variation dialectale des traductions de 'ici' et 'là' (lieux que l'on montre), et la carte 005 pour 'là-bas'.


La forme amañ est réalisée amen en haut-vannetais.


(4) N'e' ket é chom amen.
ne'est pas à rester ici
'Il n'habite pas ici.' Haut-vannetais, Favereau (1997:§416)


Ternes (1970:228) relève à Groix la forme /əzaj/.


(2) /niče gol brop pex əred əzaj /
ne'est.pas très-1 propre ce.que R faites ici
'Ce n'est pas bien décent ce que vous faites là.' Groix, Ternes (1970:228)


La première voyelle de aze peut être nasale.


(3) [ ɑ̃zə re cə tɔr də ɑ̃ni ]
Aze 'rit ket tort da hani.
(ne) faites pas tort à N
'Là (au moins), vous ne portez de tort à personne.'
Vannetais (Malguénac), Le Pipec (2000:109)


dérivation

La forme amañ peut être dérivée avec un diminutif hypocoristique en -igoù.


(5) Deuit amanigoù, ma merc'h!
venez ici-DIM-PL mon2 fille
'Viens ici tout près, ma fille!' Le Scorff, Ar Borgn (2011:63)