Les adverbes

De Arbres
(Redirigé depuis Adverbes)
Aller à : Navigation, rechercher

Les adverbes forment une catégorie de mots qui prototypiquement indiquent la manière ou le degré. La classe des adverbes est une classe lexicale ouverte, où la création lexicale et l'emprunt sont très productifs. Cet article fait l'inventaire des adverbes. Un article séparé traite de leur distribution, c'est à dire des endroits dans la phrase où ils apparaissent.


Catégorie grammaticale

Un bref inventaire des catégories diverses des adverbes peut être consulté dans Evenou (1987:529-535). On trouve de nombreuses affinités entre adjectifs et adverbes, qui ont aussi souvent la même morphologie en breton.


(1) Harpet war barlenn ar prenestr, tennañ a ra hir ar c’hrennard war e anal.
appuyé sur rebord le fenêtre tirer R fait long le adolescent sur son1 haleine
'Appuyé sur le rebord de la fenêtre, l'adolescent respire profondément.’ Standard, Drezen (1990:14)


(2) Ben 'vez klanv pep den, e vezomp trapet fall!
quand R est malade chaque homme R sommes attrapé mauvais
‘Quand chaque homme est malade, on est salement attrapés!’
Riec, Mona Bouzeg c.p. (01/2009)


Morphologie des adverbes

les adverbes complexes

Les adverbes composés en a:

 Favereau (1997:§234) donne a-bezh, 'entièrement', a-bik, 'verticalement', a-boz, 'immobile', a-du, 'favorable(ment)', a-gasoni, 'à contrecoeur', a-gildorn, 'à rebrousse-poil', a-gostez, 'de côté, latéralement', a-enep, 'à l'opposé', a-feson, 'convenablement', a-vod, 'correctement', a-walc'h, 'suffisamment', a-zoare, 'valablement', a-bell, 'de loin', a-dost, 'de près', a-gleiz, 'de gauche', a-grenn, 'absolument', a-c'haoliata, a-ramp, a-fourch-kaer, 'à califourchon', a-ruilh, 'en roulant', a-ruz-kaer, 'en roulant', a-stlej, 'en se traînant', a-strew, 'de façon dispersée', a-razailh, 'de façon agressive', a-bep-eil, 'alternativement', a-greiz-holl, a-greiz-tout, 'tout à coup', a-hend-all, 'autrement', a-nebeudoù, 'insensiblement', a-zruilhadoù, 'en masse, massivement'...

Les adverbes composés en En-, end-, e-, er-, ez-:

 Favereau (1997:§234) donne e-berr, 'bientôt, ce soir', en-leal, 'franchement', e-noazh, 'nu', e-krec'h, 'en haut', e-maez, er-maez, 'dehors', e-pign, 'pendu', e-sav, 'debout', e-kichen, 'à côté'...
 Favereau (1997:§235) donne: end-eeun, 'effectivement', ent-habaskig, 'tout lentement', enta, 'donc', endeo, 'de fait', en-ere, 'relié par', en(d)-istribilh, 'suspendu', en-pign, es-pign, 'accroché', ervad, 'bel et bien', ez-c'hlas, 'encore vert', es-kroug, 'accroché'


Les adverbes composés en war-:

 war-laez, 'en haut', 'sur le pont'
 Favereau (1997:§236) donne: war-c'horre, 'en surface', war-dro, 'autour', war-draoñ, 'vers le bas', war-grec'h, war-nec'h, 'vers le haut', war-lein, 'sur le sommet', war-lec'h, 'après', war-vaez, 'à la selle', war-wel, 'en vue', war-ziribañs, war-ziribil, 'en pente', war-blaen, 'horizontalement', war-zinaou, 'en contre-pente', war-vale, 'en état de marcher', warlene, 'l'année dernière', warc'hoazh, 'demain'

les emprunts

Les emprunts au français sont très répandus dans la catégorie des adverbes, surtout à partir des adjectifs du français.


(1) Gouzout a reant magnifik, pétra â dlié erruout gant ô bugalé.
savoir R faisaient pertinemment quoi R devait arriver avec leur2 enfants
'Ils savaient pertinemment ce qui devait advenir de leurs enfants.' Léon (Lesneven), Burel (2012:38)


Le sens n'est évidemment pas forcément celui du mot d'origine en français.


(2) O! Merc'hed a oa rezounabl.
oh femmes R était raisonnablement
'Oh! Il y avait pas mal de femmes!' Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:15)

Inventaire

adverbes de négation

adverbes négatifs préverbaux

Quand un adverbe négatif est placé devant le verbe tensé, "on doit omettre le ket négatif" (Kerrain 2001).


(1) Biskoazh n’eus (* ket) bet kangouroued e Breizh Kerrain (2001)
jamais n'est pas eu kangourous dans Bretagne
'Il n'y a jamais eu de kangourous en Bretagne.'


adverbes négatifs et ket

remplacement

Certains adverbes de polarité négative peuvent prendre la place de la seconde partie de la négation ket, comme ken, james ou mui ('(ne...) plus').


(1) Ken arrebeuri nemet eun daol grenn [...]
ken meuble seulement un table1 ronde
'En fait d'ameublement, rien sinon une table ronde [...]' Kerrien (2000:9)


co-occurrence

D'autres adverbes de polarité négative se rajoutent à une négation bipartite, comme naket]], ou kennebeut. Ar Merser (2009:549) note qu'en haut-cornouaillais principalement, ken, '(ne...) plus', ne provoque pas la disparition de ket.


optionalité

Quand un adverbe négatif est placé après le verbe tensé, "l’omission de ket n’est pas obligatoire dans la langue parlée" (N’em boa ket c’hoarzhet evel se biskoazh., Kerrain 2001).


(1) N’eus ket bet kangouroued e Breizh biskoazh. Kerrain (2001)
n'est pas eu kangourous dans Bretagne jamais
'Il n'y a jamais eu de kangourous en Bretagne.'


Il y existe une alternance à priori entièrement optionnelle entre ket met et ken met.

restriction temporelle

Certains adverbes de polarité négative varient selon le temps grammatical de la phrase (Hingant 1868:§116), comme biskoazh, nepred ('jamais' passé) ou biken ('jamais' futur), gwech ebet ou morse ('jamais' au présent).


Certains adverbes de polarité négative dénotent eux-même une valeur temporelle, comme ken ou mui.


adverbe de réciprocité

L'adverbe composé a beb eil, littéralement /à chaque second/, 'alternativement', 'à tour de rôle', 'chacun à son tour', 'l'un après l'autre'...


(x) Hemañ a zo o selled ouzim-ni a beb eil.
celui.ci R1 est à4 regarder à.nous-nous à.chaque.second
'Celui-ci nous regarde l'un après l'autre.' Trégorrois, Gros (1984:216)


adverbe de VP

manière

(1) Blejal dispar a rit.
beugler merveilleusement R1 faites
'Vous beuglez à merveille.' Léon, Kerrien (2000:80)


(2) Er c'hontrol, mont a ra ar re all buan kuit.
à.le contraire aller R fait le ceux autre vite parti
'Au contraire, les autres partent vite.'
Standard, Kervella (1933:48)


(3) Lies mat da vintin m'o c'hav kej-mej en ur gwelead.
souvent bien de1 matin moi les trouve mêlés dans un litée
'Je les trouve bien souvent [enlacés] dans le même lit au matin.'
Vannes, 1790 (MG.:202), cité dans Menard (1995:§ gwelead)

adverbes de lieu

Les adverbes de lieu sont:

a-dré, a-dreñv, 'derrière'
a-raok, 'devant', 'avant'
dré-holl, 'partout' (Hingant 1868:§119)
e-barzh, 'dans', 'dedans'
er-maez, é-meaz, 'dehors'
war-c'horre, 'dessus' (litt. 'sur-dessus')
dindan, 'sous', 'dessous'
ouzh krec'h, d'an nec'h, 'en haut'
ouzh traoñ, d'an traoñ, d'an diaz, 'en bas'
neblec'h, 'nulle part'
les adverbes déictiques spatiaux:
amañ 'ici'
aze, 'là'
ahont, 'là-bas'
les adverbes anaphoriques:
eno ('là', 'y' statique)
di ('là', 'y' avec déplacement spatial)
ac'hane


adverbes de temps

 Les adverbes de temps sont:
 hiziv, 'aujourd'hui'; warc'hoazh, 'demain'; dec'h, 'hier', bremañ, 'maintenant'; neuze, 'alors' ...
 en vannetais a-benn, 'tout de suite'
 biken, biskoazh, morse, james, 'toujours, jamais'


(1) Pere ac'hanoc'h a gano bremañ kanaouennou?
qui P.vous R chantera maintenant chansons
'Lesquels d'entre vous chanteront des chansons maintenant?' Vallée (1926:14)


(2) Fourlichou, hi ivez, a spias a-benn-kaer Leich.
Fourlichou elle aussi R1 aperçut tout.de.suite-très Leich
'Fourlichou, elle aussi, aperçut tout de suite Leich.' Vannetais, Ar Meliner (2009:35)


(3) Ze a zo bet a-viskoaz hag e vo da-viken.
ça R est été P1-toujours.passé et R sera pour1-toujours.futur
'Cela a toujours existé, et existera toujours.' Trégorrois, Gros (1989:'biskoaz')


adverbes de IP

Certains adverbes ont portée sur toute la phrase.


zoken

(1) N' he deus klasket zoken gwalc'hiñ he belo.
ne 3SGF a cherché même laver son2 vélo
'Elle n'a même pas cherché à laver son vélo.' Press (1986:183)


tout

tout et holl peuvent servir d'adverbes de phrase. Ils expriment alors que l'action est entièrement complétée/finie.


(x) An ervennoù a veze palet tout.
le plates-bandes R était bêchées "tout"
'On bêchait les plates-bandes.' Léon, Mellouet & Pennec (2004:158)


c'hoazh

(1) C'hoazh emaoc'h _ e-sell da vont ?
encore êtes en-vue de aller
'Vous envisagez toujours de partir?' Standard, Kervella (2002:30)


les adverbes orientés vers le sujet

Certains adverbes, comme espress, 'exprès' sont orientés sémantiquement vers le sujet.


les adverbes de CP

Certains adverbes peuvent sélectionner des complémenteurs.

penemet

(1) Penemet ma'z oc'h-c'hwi kañveriez, Me am boa graet deoc'h ur garlantez.
sinon que êtes-vous endeuillée Moi R.1SG avais fait à.vous un guirlande
'Sinon que vous êtes en deuil, Je vous aurais fait une guirlande.'
(la guirlande se moque d'un râteau reçu, d'un délaissement amoureux)
Luzel (1868:258), cité dans Menard (1995:172)

adverbes modifiés

Les adverbes peuvent être redupliqués, entre autres autour d'un diminutif (prestik-prest, 'très bientôt', Favereau 1997:§233).

On trouve des cas de modification d'adverbes par un autre adverbe, comme kalz dans kalz re ('beaucoup trop'), ou kalz re nebeut ('beaucoup trop peu').


(1) A-raok e poa pennoù a oa melenoc'h, setu a choke, evel-just kwir er c'hajot.
avant R aviez têtes R était jaune.plus voila R choquait, bien.sûr vrai dans.le cageot
'Dans le temps, il y avait des têtes plus jaunes qui choquaient bien sûr dans le cageot.'
Léon, Mellouet & Pennec (2004:152)


Le diminutif -ig est aussi compatible avec les bases adverbiales.


(2) An traou a yeas braoik eur pennad mat.
le choses R alla beau.DIM un moment bon
'Pendant un petit moment, tout alla assez bien.' Léonard, Kerrien (2000:86)


Les adverbes peuvent être modifiés par une relative.

L'équivalent de la conjonction française 'que', après un adverbe de temps, se rend par pa (Hingant 1868:§117).


(3) bréma pa oud pinvidik, té a zo gwall c'hloriuz.
maintenant que es.2SG riche toi R est INT1 fier
'Maintenant que tu es riche, tu es bien fier.' Hingant (1868:§117)

Distribution des adverbes de phrase

Le placement des adverbes de phrase est sous-étudié en breton.

Certains locuteurs peuvent mettre des adverbes au milieu d'une phrase, entre un auxiliaire 'avoir' conjugué et un participe passé, par exemple, quand d'autres ne les ont qu'en périphérie gauche et droite de phrase.

Une cartographie précise des placements des adverbes serait d'une grande utilité pour l'étude de la phrase en général.

Horizons comparatifs

Les adverbes, comme les adjectifs, reçoivent communément en breton une dérivation par diminutif.

Cette dérivation n'existe pas en français, mais est présente en occitan du Couserans (plan doçammenton, 'tout doucement', Ensergueix 2012:47).


Terminologie

Le terme breton est adverb. Kervella (1947) distingue adverb doare, adverb divizout, adverb lec'h, adverb derez.

Kervella (1947:§402) utilise le terme breton skeul-doareañ pour désigner la gradabilité propre à la plupart des adjectifs et adverbes.

Bibliographie

théorie syntaxique

  • Delfitto, Denis. 2005. 'Adverb Classes and Adverb Placement', Martin Everaert And Henk Van Riemsdijk (éds.), The Blackwell companion to Syntax, Blackwell Publishing, vol I, chap.4.


description du breton

  • Evenou, E. 1987. Studi fonologel brezhoneg Lanijen (Kanton ar Faoued, Kernev), thèse de doctorat, Université de Rennes II.