A-M. Louboutin (09/2015b)

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Cette élicitation a été opérée par Mélanie Jouitteau avec A-M. Louboutin après une séance d'inventaire des noms collectifs qui déboucha sur l'isolation du seul nom collectif pour lequel la locutrice a un double pluriel en -ennoù, burug, burugennoù, 'vers de terre.

L'élicitation est conduite en breton. Elle dure xx minutes.

La tâche consiste en un ajustement dialectal de phrases préparées pour tester le nombre et la numérosité du duo burug/burugennoù. Le cas échéant, la phrase agrammaticale est rejetée.


résultats

existentiels

{ Raed, Burug , Burugennoù} zo 'barzh ma zi.

commentaire: "On dirait burug, mais si quelqu'un d'autre disait burugennoù on se demanderait juste pourquoi il fait ça, mais après c'est juste aussi."


ebet

La locutrice a tamm obligatoire avec ebet. Quelque chose la troublait dans l'ordre des mots en (1), qu'elle a corrigé en (2). la phrase du protocole proposait originellement em teil, qui a été corrigé en barzh ma mais l'absence de mutation est restée.

(1) N'eus (* tamm) { burug , * burugennoù} ebet 'barzh ma teil.

(2) 'Barzh ma teil, n'eus (* tamm) { burug , burugennoù} ebet.


accord

L'accord et les anaphores sont uniformément pluriels. Le système d'accord est standard.


Ar burug n'eus ket pres warno o vont kuit!
Ar burug n'int ket aet war o c'hiz.
  • Ar burug n'eo ket aet war e giz.
  • Ar burug n'int ket aet war e giz.
Ne vez(*ont) ket direnket ar burug gant ar maen.
Kontant eo ar burug gant o bred.

Ici, la mutation proposée était standard (spirantisation o fred). Elle a été corrigée en une lénition o bred.


Remerciements

Merci à A-M. Louboutin pour son accueil chaleureux.