A-M. Louboutin (08/2014)

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Cette élicitation a été opérée par Mélanie Jouitteau avec A-M. Louboutin pour un premier contact autour des noms collectifs et des pronoms impersonnels.

L'élicitation est conduite en breton. Elle dure XX minutes.

Les tâches sont des tâches de correction de phrases proposées à l'écrit en breton, avec un réajustement des phrases proposées selon le dialecte de la locutrice. La tâche finale sur les pronoms impersonnels consiste en des tâches de traduction à partir du français.

L'élicitation a lieu en août 2014 à Locronan au domicile de la locutrice, en présence de son mari et de sa fille. Linguiste et locutrice ne se connaissent pas et ne sont pas habituées à leurs variétés de breton respectives. La compréhension est cependant assez fluide, et agréable.


Portrait lexical

La locutrice n'utilise pas le mot niverus, 'nombreux' (au profit de kalz, 'beaucoup' ou stank, 'nombreux'). Elle n'a pas ar beorien, au profit de an dud paour. Elle n'a pas arrebeuri, et tente mobilier en riant car elle ne l'utiliserait pas.

Elle a per, perenn, mais pas * perennoù Elle a stered, steredenn, mais pas vraiment steredennoù

La forme steredennoù n'est pas utilisée par A-M. Son mari la reconnaît, mais en citation dans une chanson, ce qui suggère une influence dialectale exogène.
A-M rapporte le choix entre stered et steredennoù à un choix lexical, et insite sur la préférence locale pour stered.

Elle n'utilise pas non plus la forme logodennoù. Logod est le seul pluriel opposé au singulier logodenn.

Elle locutrice n'utilise pas la forme razh, au profit de la dualité raed, pl. / rayedenn, sg, confirmant la forme donnée par la carte 545 de l'ALBB. Un double pluriel, rayedennoù sera évoqué mais finalement refusé dans une élicitation ultérieure (A-M. Louboutin (09/2015a)).

Réponses au protocole

nombre

accord et reprise pronominale

Ar stered a neus pep hini he liv, pa n'o deus ket tout ar memes liv.


quantifieurs prénominaux

comptabilité

Start eo kontañ { ar rahed, al logod, * logodenn, vandennad }.
Start eo kontañ {an dud , ar familh }


nombre du prédicat

Ur bronneg eo {ar vuoc'h, * an dud, * ar familh}.
(mais le mot bronneg pour 'mammifère' passe très mal - il ne provoque même pas d'habituation le long du questionnaire)
Un dra vat eo ar stered.


ebet

N'eus { den / * tud } ebet.
N'eus familh ebet.


kalz, e-leizh

Bez' zo leizh { a dud / * a familh }.
Ar stered(ennoù) zo leizh anezhe.


pluriels nus

'barzh ma zi 'zo tud.
'barzh ma zi 'zo * familh.


distributivité

réciproques

quantifieurs flottants distributifs

An dud amañ 'zo holl heñvel.
{ An dud-mañ , Ar familh-se } 'zo (* holl) bihan-tout.

(commentaire: il est postérieurement établi dans A-M. Louboutin (09/2015b) que la locutrice n'utilise pas holl (qu'elle connait cependant), mais tout)

pep

Al logod neus pep hini he c'hwezh.
Pep logodenn neus e c'hwezh.
Pep hini deus ar familh a neus e c'hwezh dezhon.
{ An dud , Ar familh } neus lennet pep hini e damm barzhoneg.
Ar stered a neus pep hini he liv, pa n'o deus ket tout ar memes liv.


'un à un'

{ An dud , * Ar familh } a zeu an eil war-lerc'h egile.
An dud a zeu an eil war-lerc'h * ar re all.
Tout an dud 'zo aet kuit an eil goude egile.
'Les gens sont partis les uns après les autres.'
Ar familh 'zo aet kuit an eil goude egile.
'La famille est partie # les uns après les autres.'
Al lerned 'zo aet kuit an eil goude egile.


prédicats distributifs

Amañ ar familh 'zo memestra.
{ Ar familh/An dud } 'zo heñvel.


prédicats obstinément distributifs

{ An dud-mañ , Ar familh-se } 'zo bihan-tout.
Bihan eo ar gador.
'La chaise est petite', et non pas 'Il y a peu de chaises'.
Bihan eo ar familh.
'La famille est petite' mais pas * 'Les membres de la famille sont petits.'

en em et prédicats lexicaux

En em heuliañ a ra { an dud/ar familh }.
An dud amañ en em denn.
'Les gens ici se ressemblent.'

phrases glanées

Gour deus ar familh a neus ar memes c'hwezh.
Dam beta laret an dra-he?
Ar stered zo stank.

Impersonnels

Tâches de traduction:

(1) 'On n'est jamais mieux servi que par soi-même.'

'Ne ve(zo)mp ket gwelloc'h selvichet ga den nemet ganeomp hon hun.'
'Ne ve(zo)mp ket gwelloc'h selvichet ga den nemet ???ganin ma hun.'
'Ne ve(zo)mp ket gwelloc'h selvichet ga den nemet gante e hun.'


(2) 'On aime toujours mieux ses propres enfants.'

Pep hini a zo tommoc'h d'e vugale e hun.


(3) 'On ne sait jamais la vérité sur soi-même.'

 ??? Ne ouzer/ouzomp ket morse ar wirionez war goust deus da unan.

Présentée à la forme ouzer, ouier, la locutrice la confond d'abord avec un 2PL, puis l'automatise.

Ne ouzer ket morse ar wirionez war e hun.
Ne ouzer ket morse ar wirionez war da hun.


(4) 'On est toujours jaloux de sa propre mère.'

Atav vezer jalous deus o mamm/he mamm/e vamm/* ma mamm.
Atav vez jalous pep hini deus e vamm.
Pep hini a zo jalous deus e vamm.

Remerciements

Merci à A-M. Louboutin pour son accueil chaleureux.