-ikañ

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

La finale en -ikañ est le résultat d'une dérivation morphologique comprenant le diminutif -ig puis le suffixe verbal de l'infinitif -añ.


Goyat (2012:271), à Plozevet, relève /bã'nika/, bannika, 'boire des petits coups (d’alcool)', /bro'ʃɛnika/, brochennika, 'tricoter (à la broche), faire du crochet', et /ea'lika/ heolika, 'prendre le soleil'.