-ierigoù

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

La finale en -ierigoù est composée d'un suffixe pluriel -ier, suivi du suffixe -ig de sens diminutif suivi d'un morphème -où.

Productivité

Cette finale semble n'être représentée que sur le pluriel du mot kloc'h, 'cloche'.

  • Klev'ta ar hleierigou brug o seni en avel!,
'Ecoute-donc les clochettes de bruyère qui sonnent au vent!' Léon (Cléder), Seite (1998:257)
  • Arrest a ran un herradig da sellet doc'h ar c'hlec'hierigoù ruz diniver-se hag a son em c'halon soñjoù mam buhez tremenet...
'Je m'arrête un moment pour regarder ces multiple petites cloches rouges qui chantent dans mon cœur les pensées de ma vie passée...'
Vannetais, Herrieu (1994:215)
  • klec'hierigoù-Mae, klec'hierigoù an iliz
'les cloches de mai (le muguet)', 'les cloches de l'église', Vannetais, Herrieu (1994:253,281)

Analyse

Si le morphème -où est le pluriel -où et non une marque hypocoristique, alors la finale en -ierigoù est un cas de double pluriel.