-idik

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Le suffixe /idik, idig/, -idik ou -idig, apparaît sur des adjectifs, ou les noms dérivés de ces adjectifs de façon transparente.


(1) O labourad kalz eo savet da binvidig.
à travailler beaucoup est monté à riche
'Il/elle est devenu(e) riche en travaillant beaucoup.' Léon, Fave (1998:133)


Trépos (2001:75) donne terridig, 'fatiguant'.


Morphologie

composition

Selon Vallée (1980:XIX) ou Trépos (2001:78), c'est ce suffixe adjectival qui apparaît dans les mots en -edigezh, -idigezh.

Cependant, si c'était le cas, nous aurions les formes adjectivales correspondantes *niveridik, *gweledik, *ganedik.

variation dialectale

La carte 527 de l'ALBB documente la variation dialectale de la traduction de 'riche', sans qu'on sache s'il s'agit de l'adjectif ou du nom dérivé.

dérivation

La finale en /-idik, -idig/ est commune aux noms et adjectifs.

L'orthographe unifiée garde les deux catégories distinctes: pinvidik est l'adjectif 'riche', pinvidig est le nom '(un) riche'. La finale du nom, orthographiée -idig, est obtenue par dérivation adjectivale en /idik, idig/, suivie de la suffixation d'un morphème zéro de nominalisation.

Sémantique

Selon Vallée (1980:XXII), -idik "marque la disposition" (klañvidik, 'maladif').

Vallée (1980:XXII) note aussi klevidik, 'auditif' et gwelidik, 'visuel', pour qualifier un type d'imagination, ou de mémoire.


Selon Le Bayon (1878:19), les adjectifs en -edik marquent une propriété comme une qualité ou un défaut. Il traduit ces adjectifs par une paraphrase 'qui a...', suivie d'une nominalisation de la base (berwidik, 'qui a de l'ardeur', pewedik, 'qui a de la richesse').