-edigezh, -idigezh

De Arbres
(Redirigé depuis -idigezh)
Aller à : Navigation, rechercher

Le suffixe en -edigezh, ou -idigezh apparaît sur des noms abstraits.


(1) Feiz, 'vad, ar werzidigez a zo bet treud a-walh.
Ma.foi donc le1 vent.N R est été maigre assez
'Ma foi, la vente a été assez maigre.' Trégorrois, Gros (1984:365)


Gros (1984:365) donne pinvidigez, 'richesse', tristidigez, 'tristesse', didalvidigez, 'paresse'.

Trépos (2001:78) donne niveridigez, 'dénombrement'; gweledigez, 'vision', ganedigez, 'naissance'.

Chalm (2008:W-215) donne frealzidigezh, 'réconfort, consolation'.


Morphologie

genre

Les noms dérivés en -edigezh, ou -idigezh sont féminins (Press 1986:62, Chalm 2008:W-215).

dérivation?

Selon Vallée (1980:XIX) ou Trépos (2001:78), le suffixe -idigezh est une composition sur le suffixe adjectival -idik. De même, Helias (1986:13) propose de dériver pinvidigez, 'richesse', sur l'adjectif pinvidig, 'riche'. Cependant, il s'agit plus vraisemblablement en breton moderne du suffixe -edigezh, -idigezh. Helias (1986:14) propose par ailleurs ce suffixe -idigezh pour krouidigezh, 'création'.

On peut discuter du statut de suffixe vs. finale de -edigezh, -idigezh en synchronie, car si le suffixe -idik est présent en breton moderne, il ne l'est pas forcément pour les formes adjectivales intermédiaires *niveridik, *gweledik, *ganedik.


variation dialectale

Le vannetais Le Bayon (1878:14) donne berwidigeah, 'pétulance'. Helias (1986:13) donne pour le vannetais pinvidigeh, 'richesse'.


productivité

Gros (1984:365) note que "ce suffixe trouve dans la langue écrite un emploi très étendu; mais il est devenu improductif dans la langue parlée qui en a conservé peu d'exemples". Favereau (1997:§172) note des emplois littéraires, mais aussi populaires.


Syntaxe

distribution

Vallée (1980:XIX) considère que les noms en -edigezh, -idigezh sont "le plus souvent" suivis de leur patient.


(1) oberidigez ur werz, kemeridigezh ur c'hreñvlec'h
faire.sfx un gwerz prendre.sfx un fort.place
'la confection d'une gwerz', 'la prise d'un fort' Vallée (1980:XIX)


Sémantique

Selon Vallée (1980:XIX), ce suffixe dénote une "action transitive". Il dénote une action "considérée dans l'objet qui en est le terme". Selon Le Roux (1915:68), -idigez "indique généralement le résultat de l'action". Il illustre en citant Vallée par aloubidigez eur vro 'la conquête [effectuée, réalisée] d'un pays'.

Goyat (2012:324), lui, trouve dans /ɡɥɛrzi'di:ɡɛz/, gwerzidigez, 'vente aux enchères', une notion d'action collective.


Niveau de langue

Gros (1984:391) rapporte un rejet en breton trégorrois parlé des suffixations en -edigez, -idigez, trouvées "prétentieuses".


(1) Ya, ma kav gwerz (/#gwerzidigez) d'e avalou!
oui si trouve vente à'son pommes
'Oui, s'il trouve à vendre ses pommes (un débouché).' Trégorrois, Gros (1984:391)


A ne pas confondre

Il existe de nombreux suffixes en -ez, -e(z), -ezh, dont certains dérivent des noms abstraits. C'est la non-productivité des formes adjectivales en -idig en breton moderne qui fait suspecter que la dérivation utilise un seul suffixe et non une finale complexe.