-er, -ier (PL.)

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Le suffixe -er ou -ier est un morphème de pluriel assez peu répandu.


(1) [ fot ke la:ɤ gɛjəɤ kaɤ gud ɤã aɤ veɤjõnə ]
[ faut pas dire mensonge.s car savoir fais le 1vérité ]
'[ Ne di(te)s pas de mensonges car je connais la vérité.]'
'Do not say lies since I know the truth' Breton central, (Wmffre 1998:56)


Morphologie

On trouve le suffixe pluriel -er, ier après les voyelles /e, ɛ, i/ ou la glide /j/.


(2) E-leh seier nevez em-eus kavet traoù kozh.
au.lieu sacs nouveau R.1SG a trouvé N vieux
'Au lieu de sacs neufs, j'en ai trouvé des vieux.' Cornouaillais, Trépos (2001:§198)


(3) Ur re bennak, koulskoude, zo chomet en tier...
un ceux quelconque cependant R est resté dans.le maisons
'Quelques-uns, cependant, sont restés dans les maisons...'
Trégorrois, Berthou (1985:78)


(4) Ar chatal, dalc'het e pad an deiz er c'hreier, a vez laosket en o frankiz.
le bétail gardé pendant le jour dans.le crèches R1 est laissé dans leur2 liberté
'Les bestiaux, tout le jour retenus dans la crèche, vont errer librement.' Le Bozec (1933:82)
litt. '... sont (d'habitude) laissés en liberté.'


Syntaxe

On trouve le suffixe pluriel -ier dans la finale en -ierigoù (kleierigou, 'clochettes').