-ant, -iant

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Le suffixe -ant, -iant est un suffixe adjectival et nominal emprunté au français.


(1) Klevet 'm-eus parlant int deuet tout-à-fait modern.
entendu '1SG-ai parole sont venus tout-à-fait moderne
'J'ai entendu qu'ils sont devenus tout-à-fait modernes.' Ouessant, Gouedig (1982)


Trépos (2001:75) donne badeziant, 'baptême'. Voir aussi skiant, 'science' et koumanant, 'abonnement'.

Selon Favereau (1997:§151), le nom truant, 'gueux' est un emprunt français au breton.


Morphologie

Le suffixe -ant peut apparaître sur des emprunts.


(1) ' Gaoja ket hon parland, ' ra ket met en chakat.
(ne)1 parle pas notre parlé (ne)1 fait pas mais le mâcher
'Il ne parle pas notre langue, il ne fait que la mâcher, la torturer.'
Le Scorff, Ar Borgn (2011:75)


Sémantique

-ant vs. -iad

Le Roux (1915:82) note une concurrence entre les suffixes -ant et -iad dans 'externe', diavaezand (Jaffrennou 1914) et diaveziad (Le Gon.).


-ant vs. -er

Le Roux (1915:82) note une concurrence entre les suffixes -ant et -er dans 'errant', baleant (Jaffrennou 1914) et baleer (La Vill.).


Diachronie

Pedersen (1909-1913,I:48) propose une racine proto-celtique en *‑antī, f.


A ne pas confondre

La finale -ant apparaît sur un adjectif ou un nom. Les adjectifs finissant par un suffixe emprunté au français se nominalisent facilement.