Épistémicité

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

La valeur épistémique d'une phrase dépend de la croyance du locuteur dans la véracité de son propos. Un marqueur épistémique est tout élément qui renseigne sur la confiance du locuteur dans le contenu de son propre énoncé.


Inventaire

Il existe en breton différents marqueurs épistémiques.


modaux

Une manière évidente de marquer l'épistémicité est par le biais modal, avec des modaux comme hañval, seblantout 'sembler' et certains emplois de dleout 'devoir' et gallout 'pouvoir'.


(1) Bai ma-oñ hon' da jéto. Cornouaillais de l'Est
Me a bari emañ o vont da jetañ. Equivalent standardisé
moi R1 parie est(-lui) à4 aller pour1 vomir
'Je parie qu'il va vomir.' Bouzec & al. (2017:431)


adjectifs

On trouve aussi des adjectifs dénotant la capacité et qui ont une lecture épistémique, avec le locuteur qui induit une part d'inconnu pour lui dans la résolution.


(2) Kapad eo houmañ da goue(z)o.
capable est celle.là de1 tomber
'Celle-ci était susceptible de tomber' Breton central, Favereau (1984:357)


(3) Gouest eo houmañ da goue(z)o.
capable est celle.là de1 tomber
'Celle-ci était susceptible de tomber' Breton central, Favereau (1984:357)


adverbes

De multiples adverbes de probabilité induisent un doute quant à la confiance du locuteur dans la véracité de son énoncé.

moarvat, feteiz, kredapl, mitio, meus aon 'sans doute', emichañs 'j'espère', marteze 'peut-être'


D'autres réalisent des marqueurs de cette confiance.

a-dra-sur, sur, douetus 'sûrement'


distribution

Les adverbes évidentiels sont des adverbes de proposition. Ils peuvent apparaître assez haut dans la structure. Ils ont une portée sémantique sur toute la phrase.


(1) 'M-eus aon ez eer da vale?!
je.crois R va.IMP à1 marcher
'Je crois qu'on va se promener (que vous allez vous promener).' Trégorrois, Gros (1984:159)


Les adverbes évidentiels, comme marteze 'peut-être' peuvent apparaître au dessus de la négation, provoquant des ordres V3.


(2) Marteze ivez n'he doa ket klasket Matriona kalz war o lerc'h.
peut-être aussi ne 3SGF avait pas cherché Matriona beaucoup sur leur2 suite
'Peut-être aussi que Matriona n'avait pas beaucoup cherché à les trouver.'
Trégorrois (Kaouenneg)/Standard, Ar Barzhig (1976:34)


Un adverbe évidentiel comme marteze 'peut-être', peut séparer abalamour de sa préposition da (une modification agrammaticale en français aussi bas dans la structure).


(3) …hogen abalamour muioc’h c’hoaz marteze d’an istoriou burzudus, skrijus pe fentus a veze warno da lenn !
mais à.cause plus encore peut-être de'le histoires merveilleux terrifiant ou drôle R1 était sur.eux à1 lire
'… Mais peut-être plus encore à cause des histoires merveilleuses, terrifiantes ou drôles qu’on y trouvait à lire.'
Cornouaille (Pleyben), Ar Go (1950:5)


A ne pas confondre

Les marqueurs épistémiques sont parfois confondus avec les marqueurs d'évidentialité, qui concernent, eux, le marquage de la source de l'information (a-berzh-vat 'de source sure').

Sont à la fois évidentiels et épistémiques les marqueurs qui prennent le locuteur lui-même comme source, si celui-ci montre aussi une grande confiance dans la véracité de son énoncé, comme avec sur avat! 'ça oui!' ou meus aon 'je pense'.


Bibliographie

  • Bergqvist, Henrik. 2017. 'The role of 'perspective' in epistemic marking', Lingua 186–187, 5-20.
  • Cornillie, Bert. 2009. 'Evidentiality and epistemic modality: On the close relationship between two different categories', Functions of language 16 (1): 44–62.
  • Heritage, John. 2012. 'Epistemics in action: Action formation and territories of knowledge', Research on language & social interaction 45 (1), 1–29.